Imprimer cette page

« Il ne faut pas assimiler la fabrication additive à la contrefaçon »

Rédigé par  vendredi, 24 mai 2019 17:00
La fabrication additive regroupe plusieurs procédés industriels, qui permettent tous de s'affranchir de certaines contraintes liées aux procédés de fabrication classiques, comme l'usinage. Cette simplification engendre-t-elle un risque accru de contrefaçons? Les politiques se saisissent de la question. Pour Nicolas Parascandolo, chargé de professions au Symop, la fabrication additive ne pose pas de problèmes spécifiques de ce point de vue, et le corpus juridique existant est tout à fait compatible avec cette technologie.

Connectez-vous pour lire la suite

Aide ? Créer un compte
Dernière modification le vendredi, 24 mai 2019 17:00

Sur le même sujet

Connectez-vous pour commenter