L'IFR analyse le boom du marché des robots industriels

Rédigé par  mercredi, 12 octobre 2016 17:18

Dans son rapport 2016, l’organisation internationale de robotique présente les prévisions du marché mondial des robots industriels, annonçant un CAGR de 13 % jusqu’en 2019 et comprenant une analyse sectorielle et géographique, les tendances technologiques et une étude du lien sensible entre robotisation et emploi.

L’International Federation of Robotics (IFR) vient de publier son rapport 2016 sur la robotique industrielle mondiale en pleine expansion, illustrée par la prévision que 1,4 million de nouveaux robots seront installés dans les usines d’ici 2019. Cela portera à 2,6 millions, le nombre d’unités déployées à l’échelle de la planète. Cette croissance devrait suivre un rythme soutenu de 2017 à 2019, avec un taux de croissance annuel moyen (CAGR) d’au moins 13 %. L’industrie automobile est actuellement la première utilisatrice, comptant à elle seule 70 % des robots installés, suivie par l’électronique (18 %) et la métallurgie (13 %).

Dans la course à la robotisation, l’Union Européenne arrive en tête en occupant la moitié du classement des dix pays qui disposent de la plus forte densité de robots industriels (nombre d’unités pour 10 000 employés). Mais en termes de volume de ventes, c’est la Chine qui présente le plus gros potentiel de croissance. A tel point qu’en 2019, ce pays devrait représenter 40 % du marché mondial. Viennent ensuite la Corée du Sud, le Japon et les Etats-Unis.

Sur le plan des tendances technologiques, le rapport de l’IFR fait ressortir la recherche de collaboration entre l’homme et la machine, marquée par une évolution vers les cobots, les robots à deux bras, les modèles légers ainsi que les solutions mobiles. A cela s’ajoutent les facteurs d’efficacité énergétique et de connexion à l’Internet des objets industriel (IIoT).

Enfin, l’IFR souligne l’effet positif de l’automatisation sur l’emploi. En s’appuyant sur une étude récente du ZEW (Centre européen pour la recherche économique), le rapport constate une croissance parallèle du nombre de robots et d’employés, et apporte des explications sur ce mécanisme.

Dernière modification le mercredi, 12 octobre 2016 17:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Alimentations de laboratoire Alimentations de laboratoire
    En plus d’être compactes et silencieuses (via une régulation automatique du ventilateur), les alimentations de laboratoire de la série NGE100 de Rohde & Schwarz intègrent des voies isolées galvaniquement pouvant être connectées en série ou en parallèle pour augmenter les tensions ou les puissances de sortie.
    Lire la suite >
  • Système d’entrées/sorties décentralisé Système d’entrées/sorties décentralisé
    Le nouveau système d’entrées/sorties décentralisé Simatic ET 200SP HA de Siemens a été est développé pour l’industrie des procédés.
    Lire la suite >
  • Capteur de couple Capteur de couple
    La gamme de mesure du capteur de couple T22 de HBM s'étend répondant ainsi aux besoins de mesures de petits couples, notamment dans l’industrie du roulement.
    Lire la suite >
CompactFlash
Les mémoires Flash sont un type particulier de mémoire morte qui s'apparente à la technologie EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory). Il s’agit de mémoires non volatiles, c'est-à-dire que les données qu'elles contiennent sont conservées en l'absence d'alimentation électrique, mais elles peuvent être modifiées aisément par application d'un courant.