ABB met la main sur B&R

Rédigé par  mardi, 04 avril 2017 18:41
ABB met la main sur B&R B&R

Le groupe helvético-suédois renforce ainsi son offre Ability avec le catalogue du spécialiste autrichien des automatismes industriels.

Le groupe helvético-suédois ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux dans l’énergie et les automatismes, vient d’annoncer l’acquisition de l’autrichien B&R, spécialisé dans les solutions d’automatisation, pour un montant non dévoilé. Il s’agit de la troisième acquisition menée par ABB depuis le début de l’année, après Enbala Power Networks et NUB3D.

Avec ce rachat, le groupe helvético-suédois renforce encore un peu plus sa position sur le marché des automatismes industriels, via la combinaison de son offre de solutions numériques Ability et des plates-formes logicielles et applicatives de l’autrichien.

«B&R est un joyau et une telle opportunité ne se rencontre qu’une seule fois dans une vie. La combinaison de leur offre avec la nôtre va faire d’ABB la seule société d’automatismes industriels dans le monde fournissant le spectre complet des technologies et des logiciels en termes de mesure, de contrôle, d’actionneurs, de robotique, de numérisation et d’électrification », affirme Ulrich Spiesshofer, CEO d’ABB.

Rappelons que B&R, qui a été créé en 1979 par Erwin Bernecker et Josef Rainer, emploie plus de 3 000 personnes dans le monde, dont 1 000 ingénieurs R&D et applications, pour un chiffre d’affaires supérieur à 600 millions de dollars en 2015/2016, sur un marché mondial des automatismes estimé à 20 milliards de dollars.

Dernière modification le mercredi, 05 avril 2017 08:29
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.