Partenariat entre ABB et Kawasaki portant sur les cobots

Rédigé par  mardi, 28 novembre 2017 11:40
De gauche à droite : Yasuhiko Hashimoto, cadre exécutif et directeur général de la division Robots de Kawasaki, et Per Vegard Nerseth, directeur général de l’activité robotique d’ABB. De gauche à droite : Yasuhiko Hashimoto, cadre exécutif et directeur général de la division Robots de Kawasaki, et Per Vegard Nerseth, directeur général de l’activité robotique d’ABB.

Il s’agit du premier partenariat dans le monde portant sur les robots collaboratifs.

Le groupe helvético-suédois ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux dans l’énergie et les automatismes, et le japonais Kawasaki Heavy Industries, fabricant d’infrastructures environnementale et d’énergie, de machines et de robots, etc., viennent d’annoncer le premier partenariat mondial axé sur les robots collaboratifs (cobots).

Dans le cadre de cet accord, les deux fabricants continueront à fabriquer et à commercialiser leurs propres offres de robots, tout en travaillant ensemble sur des opportunités techniques et de sensibilisation communes. Cela inclut la sensibilisation des décideurs politiques, des ONG et du grand public sur les avantages de l'automatisation collaborative.

« L'ampleur et le rythme du changement dans l'industrie de la robotique sont aujourd'hui inimaginables. Au-delà des technologies qui sous-tendent l'automatisation collaborative, il est également nécessaire de trouver de nouvelles façons novatrices de travailler ensemble et de créer des approches sectorielles industrielles communes en matière de sécurité, de programmation et de communication », explique Per Vegard Nerseth (voir photographie), directeur général de l’activité robotique d’ABB.

Pour Yasuhiko Hashimoto (voir photographie), cadre exécutif et directeur général de la division Robots de Kawasaki, « les robots collaboratifs, en particulier ceux à deux bras capables d'interaction humaine, peuvent grandement contribuer à la société et aider le monde à faire face aux pénuries de main-d'œuvre et à une main-d'œuvre vieillissante. Nous voyons un potentiel élevé dans l'expansion des applications collaboratives et des processus où les personnes et la technologie travaillent ensemble pour créer des solutions. »

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Capteur de couple Capteur de couple
    La gamme de mesure du capteur de couple T22 de HBM s'étend répondant ainsi aux besoins de mesures de petits couples, notamment dans l’industrie du roulement.
    Lire la suite >
  • Système d’entrées/sorties décentralisé Système d’entrées/sorties décentralisé
    Le nouveau système d’entrées/sorties décentralisé Simatic ET 200SP HA de Siemens a été est développé pour l’industrie des procédés.
    Lire la suite >
  • Alimentations de laboratoire Alimentations de laboratoire
    En plus d’être compactes et silencieuses (via une régulation automatique du ventilateur), les alimentations de laboratoire de la série NGE100 de Rohde & Schwarz intègrent des voies isolées galvaniquement pouvant être connectées en série ou en parallèle pour augmenter les tensions ou les puissances de sortie.
    Lire la suite >
CompactFlash
Les mémoires Flash sont un type particulier de mémoire morte qui s'apparente à la technologie EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory). Il s’agit de mémoires non volatiles, c'est-à-dire que les données qu'elles contiennent sont conservées en l'absence d'alimentation électrique, mais elles peuvent être modifiées aisément par application d'un courant.