Double annonce en robotique pour Kawasaki

Rédigé par  vendredi, 13 juillet 2018 12:15

Kawasaki a démontré la première interface commune pour les cobots du monde, avec ABB, et collabore avec The Underwater Centre (TUC) pour le test d’un drone sous-marin.

Suite à la signature d’un partenariat, le groupe helvético-suédois ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux dans l’énergie et les automatismes, et le japonais Kawasaki Heavy Industries (KHI), fabricant d’infrastructures environnementale et d’énergie, de machines et de robots, etc., viennent de développer la première interface commune pour les robots collaboratifs (cobots) du monde.

Elle comprend une interface homme-robot simplifiée avec une navigation et des icônes intuitifs, semblables à ceux que l’on trouve dans un smartphone. Une démonstration conjointe d'automatisation collaborative, lors du salon automatica, qui s’est déroulé du 19 au 22 juin 2018 à Munich (Allemagne), a en effet fait intervenir le robot SCARA à double bras duAro de KHI et le robot à double bras YuMi d'ABB (voir photographie).

Le fait que les cobots puissent être programmés et exploités par des personnes sans formation spécialisée aidera à l’avenir notamment les PME à dépasser les courbes d'apprentissage des robots industriels traditionnellement plus longues. « Cela apportera également à de nombreux nouveaux fabricants de la flexibilité et de l'évolutivité, tout en offrant des emplois plus intéressants », ajoute Per Vegard Nerseth, directeur général de la division Robotique d’ABB.

L’autre annonce faite par Kawasaki Heavy Industries concerne la signature d’un accord avec le centre d'essais et de formation maritimes The Underwater Centre (TUC), situé à Fort William en Écosse, pour réaliser un test de vérification d'un prototype de drone sous-marin (Autonomous Underwater Vehicle ou AUV) pour l'inspection des pipelines sous-marins.

Ce drone sera équipé d'un bras de robot avec une unité d'outil d'inspection, qui est en cours de développement, afin de localiser et de suivre de manière autonome les pipelines sous-marins. Le test, prévu pour octobre 2018 et qui sera le premier du genre au monde, se concentrera sur la vérification de la capacité du bras à absorber le mouvement du drone, en raison des courants de marée, et sur la vérification de l'unité à suivre en continu un pipeline dans ces conditions.

En novembre 2017, déjà au TUC, KHI avait réalisé avec succès un test de vérification pour l'amarrage sous-marin automatisé d'un drone prototype à sa station de charge, impliquant une charge sans contact et une communication optique de grande capacité. Le japonais ambitionne de commercialiser en 2020 un drone capable, sous l'eau, de charger et transférer les données d'inspection vers le navire-mère, ce qui permet un temps d’utilisation plus long.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Contrôleurs retrofit pour MMT Contrôleurs retrofit pour MMT
    
Hexagon Manufacturing Intelligence étend sa série de contrôleurs rétrofit RC avec les modèles RC241 et RC4K. Elle permet de faire évoluer une machine à mesurer tridimensionnell (MMT) pour la rendre compatible avec de nouveaux capteurs ou logiciels.
    Lire la suite >
  • Moteur pour systèmes de réfrigération
 Moteur pour systèmes de réfrigération

    Leroy-Somer a mis sur le marché le nouveau PLSES 4500, un moteur asynchrone ouvert à haute vitesse, conçu spécifiquement conçu pour les systèmes de réfrigération d'une puissance de 100 à 480 kW.

    Lire la suite >
  • Accéléromètres pour hautes températures Accéléromètres pour hautes températures
    PCB Piezotronics (groupe MTS Systems) a complété son accéléromètre 357A63 avec les modèles 357A64 et 357M168. Ils sont tous les trois destinés aux applications caractérisées par des températures élevées. Les deux nouveaux accéléromètres supportent des températures de -55 à +649 °C.
    Lire la suite >
VXI
Le format VXI (VMEbus eXtension for Instrumentation) a été élaboré en 1987 par Colorado Data Systems, Hewlett Packard, Racal Dana Instruments, Tektronix et Wavetek. Il complète  les spécifications du bus VME par des capacités de synchronisation et de déclenchement pour les applications de test et mesure. Les cartes instruments VXI s’intègrent dans un châssis spécifique pour réaliser des bancs de test. Elles doivent respecter les spécifications matérielle et logicielle définies par le standard pour offrir une architecture ouverte et modulaire.