Universal Robots booste le déploiement d’applications cobotiques

Rédigé par  vendredi, 01 mars 2019 14:23

Le nouvel outil en ligne Application Builder facilite la configuration et le déploiement d’un poste de travail en tenant compte des exigences de coût et de rendement.

Le spécialiste de la cobotique Universal Robots vient de sortir la solution Application Builder, conçue pour faciliter la configuration et le déploiement d’applications de robotique collaborative. Après le lancement de l’Universal Robots Academy, qui propose de se former à la programmation robotique, l’Application Builder permet à présent de modéliser un poste de travail pour en tester, à l’aide de la réalité augmentée, la viabilité au sein de l’entreprise.

« Cette visualisation dans l’espace d’un poste de travail est une vraie innovation pour les entreprises ayant un projet d’automatisation encore au stade de la réflexion », précise Vincent Chavy, responsable du marketing pour la région Europe du Sud et MEA chez Universal Robots.

Le nouvel outil en ligne guide le client étape par étape pour choisir le robot et les accessoires de bout de bras appropriés, tout en répondant aux exigences de coût et de rendement. Il aide à interfacer le contrôleur du robot avec d’autres équipements et apprend à programmer des tâches spécifiques telles que la définition de force et de couple pour le vissage ou la configuration d’empilage de palettes.

Application Builder est d’ores et déjà disponible pour trois applications de robotique collaborative, à savoir le chargement de machine, l’assemblage et l’emballage. D’autres sont à venir.

Dernière modification le vendredi, 01 mars 2019 14:23
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
FFT
Fast Fourier Transform, transformée de Fourier rapide. On sait depuis longtemps réaliser des transformées de Fourier d’un signal, à l’aide d’électroniques analogiques (mises en œuvre notamment dans les analyseurs de spectres). Lorsque les électroniques numériques sont apparues, on a naturellement cherché à calculer numériquement la transformée de Fourier des signaux. Mais ces calculs étaient longs, jusqu’à ce qu’apparaisse un nouvel algorithme qui a permis de fortement réduire le temps de calcul. Cet algorithme a été baptisé “fast” (rapide, en anglais). Et c’est ainsi qu’est apparu le terme FFT. Aujourd’hui, quand on parle d’un analyseur FFT, il s’agit d’un appareil qui assure une fonction d’analyse spectrale et qui calcule numériquement le spectre.
Ceci étant, malgré les progrès accomplis par les calculateurs, les analyseurs FFT restent relativement lents et sont réservés à l’analyse de signaux acoustiques, de vibrations ou à l’analyse d’asservissements (quelques centaines de kHz tout au plus). Quand on dit qu’un analyseur FFT est “temps réel jusqu’à 20 kHz”, cela signifie qu’il va calculer le spectre d’un signal jusqu’à 20 kHz, sans perdre aucune information sur le signal d’entrée. L’analyseur peut calculer les raies spectrales supérieures à cette fréquence, mais il perd alors la notion de “temps réel” : autrement dit, le temps de calcul est trop long pour pouvoir prendre en compte la totalité des échantillons du signal et des portions de ce signal sont perdues.