La gamme d'automates C500 se renforce avec un modèle bien musclé

Rédigé par  vendredi, 06 février 2015 13:30

Avec ce nouveau modèle, le groupe ABB entend bien maintenir au meilleur niveau sa gamme C500 d’automates programmables, largement répandus dans le monde industriel.

Entre la complexité croissante des machines et la sophistication des IHM toujours plus connectées, les automates programmables n’ont d’autre choix pour rester dans la course, que d’offrir aux systèmes un plus haut niveau de puissance et de connectivité. C’est donc logiquement sur ces deux points forts que s’appuie le nouveau modèle PM595 proposé par le groupe ABB, spécialiste des technologies de l’automation, pour assurer le renouvellement de sa gamme reconnue d’API C500.

Pour l’aspect puissance, le PM595 est équipé d’un processeur à 1,3 GHz, servi par un coprocesseur de calcul en virgule flottante double précision. Une mémoire de 16 Mo est disponible pour les programmes de l’utilisateur. Cette configuration permet à l’automate de coordonner des tâches complexes de déplacements dans un très grand nombre d’axes et de calculs trigonométriques en temps réel pour des applications de robotique et de cinématique. A titre indicatif, 64 axes de déplacement peuvent être traités en 1 ms.

Le second point fort de l’automate PM595 réside dans ses caractéristiques de connectivité étendues. Le contrôleur dispose de quatre interfaces Ethernet, dont deux programmables pour prendre en charge des protocoles tels qu’EtherCAT ou PROFINET, permettant ainsi de communiquer simultanément avec des équipements sur deux réseaux différents. Une interface CANopen et deux RS232/485 sont également disponibles, complétées par deux ports d’extension pouvant accueillir des modules de connexion à tout autre bus de terrain. Avec cette souplesse, le PM595 peut s’intégrer dans une architecture existante tout en possédant un fort potentiel d’évolution.

Afin de cibler le plus grand nombre d’applications de commande industrielle, ABB propose aux utilisateurs son environnement de développement constitué d’outils complets pour la configuration, la programmation, le débogage et la maintenance, réunis dans une interface intuitive commune à tous les projets, du plus simple au plus complexe.

Conçue pour les applications situées dans des environnements particulièrement sévères, la version XC, ou eXtreme Conditions, renforce la protection de l’automate PM595 contre des températures extrêmes, l’humidité élevée, l’atmosphère saline, les gaz dangereux, les vibrations et les chocs.

Enfin, pour répondre aux exigences de sécurité d’applications critiques telles que des grues, des treuils de mines ou des véhicules à guidage automatique, un module programmable de sécurité ABB, peut être connecté à un port d’extension du PM595.

Dernière modification le vendredi, 06 février 2015 13:31
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01.53.90.17.03
  • Cellule à gaz chauffable à long trajet optique Cellule à gaz chauffable à long trajet optique
    Specac a introduit la gamme de cellules à gaz chauffables à long trajet optique Atmos. Quatre configurations prédéfinies en usine sont disponibles pour des mesures infrarouges d’espèces gazeuses à faibles concentrations.
    Lire la suite >
  • Sonde de pH sans verre Sonde de pH sans verre
    Endress+Hauser a développé la sonde de pF Memosens CPS77D. Elle se distingue par un nouveau design avec une extrémité biseautée, qui présente une surface de contact plus grande, et une puce Isfet plus grosse, qui assure des mesures plus rapides et la tenue aux nettoyages en place (NEP).
    Lire la suite >
Markov
Les graphes de Markov définissent les différents états d’un système (ordinateur, contrôleur industriel, etc.) et surtout les conditions de passage (les transitions) d’un état à un autre. Les lois de transition entre les états sont d’essence probabiliste. Les graphes de Markov sont couramment utilisés pour étudier la fiabilité des systèmes réparables.