Jack Lee prend la présidence de Red Lion

Rédigé par  jeudi, 01 décembre 2016 17:36

Après un long mandat à la tête de Red Lion, Mike Granby cède sa place à Jack Lee, qui se donne pour mission première la poursuite du développement de solutions innovantes en communications et contrôle industriels.

Red Lion Controls, spécialiste de l’automatisation et des réseaux industriels, vient d’annoncer la nomination de Jack Lee au poste de président. Il succède à Mike Granby qui va se consacrer à d’autres projets entrepreneuriaux. M. Granby est resté 17 ans à la tête de Red Lion, société qu’il avait intégrée en 1996 lors du rachat de Paradigm Controls dont il était le fondateur.

Basé à York (Pennsylvanie) pour remplir sa nouvelle mission, M. Lee compte avant tout poursuivre le développement de solutions innovantes et se concentrer sur une offre de services solide, afin d’accompagner les clients dans l’optimisation de leurs systèmes de communications et l’amélioration de leur productivité. Le nouveau président possède une grande expérience du monde de l’industrie et notamment dans le domaine en pleine expansion de l’Internet des objets industriel (IIoT). Avant de rejoindre Red Lion, il dirigeait l’activité Surface Equipment and Automation du conglomérat américain Dover Corporation. Plus tôt dans sa carrière, il avait évolué au sein de Solvay, Pennzoil puis Emerson. De formation universitaire, il est titulaire d’un master en chimie obtenu à Houston et d’un MBA de Northwestern.

Rappelons que Red Lion est une filiale du britannique Spectris, fournisseur d’instruments de précision et de contrôle.

Dernière modification le jeudi, 01 décembre 2016 17:36
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.