Siemens et Stratasys introduisent l'impression 3D dans les chaînes de fabrication

Rédigé par  jeudi, 08 décembre 2016 14:17

Les deux partenaires proposent une solution numérique de bout en bout qui intègre la fabrication additive de pièces dans des workflows, permettant aux industriels de tirer profit de cette technologie en termes de design, de solidité, de délais et de coût.

La division Digital Factory de Siemens propose une gamme de logiciels et de matériels basés sur la représentation numérique des produits tout au long de leur cycle de vie. Elle vient d’annoncer son partenariat avec Stratasys, fournisseur d’équipements et de matériaux d’impression 3D, formalisant ainsi leur collaboration pour développer au niveau des chaînes de production, une solution numérique de bout en bout, allant de la conception jusqu’à la fabrication additive de composants. Selon les deux associés, les secteurs de l’aérospatial, de l’automobile ou des machines outils pourraient rapidement tirer profit de l’industrialisation de l’impression 3D, en permettant de réduire le coût et les délais de fabrication de pièces complexes, solides et légères.

Le partenariat s’est déjà concrétisé par une machine de démonstration baptisée Robotic Composite 3D, qui illustre cette nouvelle approche de fabrication qualifiée d’« hybride ». Elle combine en effet la technologie d’impression 3D Fused Deposition Modeling (FDM) de Stratasys, synchronisée avec des commandes de mouvements multiaxe complexes. Pour ces fonctions, le robot est équipé du contrôleur Sinumerik 840D et du logiciel de PLM (Product Lifecycle Management) de Siemens.

Dernière modification le jeudi, 08 décembre 2016 14:17
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Alimentations pour l'industrie nucléaire Alimentations pour l'industrie nucléaire
    Ametek Solidstate Control propose les Nuclear Digital ProcessPower, les premières alimentations sans interruption du marché, selon le fabricant, répondant à la classe 1E imposée dans les installations nucléaires.
    Lire la suite >
  • Commutateur avec batterie Commutateur avec batterie
    Le BSP-360 de Planet est un commutateur Ethernet administrable. Il est conçu avec batterie pour le déploiement de réseaux de contrôle et de gestion à distance de dispositifs IP.
    Lire la suite >
  • Panel PC robustes Panel PC robustes
    Les Panel PC APC-3072 et APC-3082 d’Aplex sont conçus pour les véhicules commerciaux et industriels, ainsi que les environnements critiques (IP66 et connecteurs M12 étanches).
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.