Siemens et Stratasys introduisent l'impression 3D dans les chaînes de fabrication

Rédigé par  jeudi, 08 décembre 2016 14:17

Les deux partenaires proposent une solution numérique de bout en bout qui intègre la fabrication additive de pièces dans des workflows, permettant aux industriels de tirer profit de cette technologie en termes de design, de solidité, de délais et de coût.

La division Digital Factory de Siemens propose une gamme de logiciels et de matériels basés sur la représentation numérique des produits tout au long de leur cycle de vie. Elle vient d’annoncer son partenariat avec Stratasys, fournisseur d’équipements et de matériaux d’impression 3D, formalisant ainsi leur collaboration pour développer au niveau des chaînes de production, une solution numérique de bout en bout, allant de la conception jusqu’à la fabrication additive de composants. Selon les deux associés, les secteurs de l’aérospatial, de l’automobile ou des machines outils pourraient rapidement tirer profit de l’industrialisation de l’impression 3D, en permettant de réduire le coût et les délais de fabrication de pièces complexes, solides et légères.

Le partenariat s’est déjà concrétisé par une machine de démonstration baptisée Robotic Composite 3D, qui illustre cette nouvelle approche de fabrication qualifiée d’« hybride ». Elle combine en effet la technologie d’impression 3D Fused Deposition Modeling (FDM) de Stratasys, synchronisée avec des commandes de mouvements multiaxe complexes. Pour ces fonctions, le robot est équipé du contrôleur Sinumerik 840D et du logiciel de PLM (Product Lifecycle Management) de Siemens.

Dernière modification le jeudi, 08 décembre 2016 14:17
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Alimentations de laboratoire Alimentations de laboratoire
    En plus d’être compactes et silencieuses (via une régulation automatique du ventilateur), les alimentations de laboratoire de la série NGE100 de Rohde & Schwarz intègrent des voies isolées galvaniquement pouvant être connectées en série ou en parallèle pour augmenter les tensions ou les puissances de sortie.
    Lire la suite >
  • Système d’entrées/sorties décentralisé Système d’entrées/sorties décentralisé
    Le nouveau système d’entrées/sorties décentralisé Simatic ET 200SP HA de Siemens a été est développé pour l’industrie des procédés.
    Lire la suite >
  • Capteur de couple Capteur de couple
    La gamme de mesure du capteur de couple T22 de HBM s'étend répondant ainsi aux besoins de mesures de petits couples, notamment dans l’industrie du roulement.
    Lire la suite >
DTM
Device Type Manager : il s’agit d’une norme de description des instruments de process (capteurs, vannes, etc.) qui est grosso modo soutenue par les partisans du bus de terrain Profibus. DTM est indissociable de FDT, l’outil d’exploitation des informations contenues dans les instruments.
Emerson Process Management, le leader en instrumentation de process, s’oppose farouchement au concept FDT/DTM et mise sur la technologie DD.