Rockwell Automation publie ses résultats 2016

Rédigé par  jeudi, 08 décembre 2016 14:18

Le géant américain de l’automatisation enregistre une baisse de son chiffre d’affaires de 6 % par rapport à 2015 mais se montre satisfait de la croissance affichée par le segment Architecture & Software, en phase avec la 25ème édition de l’Automation Fair centrée sur la convergence OT et IT.

Rockwell Automation a publié le mois dernier ses résultats pour l’année 2016, après un exercice fiscal clôturé en septembre. Il ressort qu’au 4ème trimestre, les ventes ont enregistré une baisse de 4 % par rapport à la même période en 2015. Malgré ce recul, Blake Moret, PDG du groupe américain, reste positif en soulignant que ce dernier trimestre s’est avéré meilleur que prévu et que le segment Architecture & Software a connu une croissance organique plus forte qu’en 2015.

Pour l’ensemble de l’exercice 2016, le chiffre d’affaires s’est élevé à 5,88 milliards de dollars, en repli de 6 % comparé à l’an passé. Une baisse qui reflète un marché très concurrentiel selon M. Moret qui, dans ce contexte, se montre d’autant plus satisfait d’avoir maintenu une marge opérationnelle au-dessus de 20 %. Pour les perspectives 2017, les résultats du secteur des industries lourdes devraient rester stables tandis qu’une croissance continue est attendue sur les marchés de l’automobile et des biens de consommation.

En parallèle de la publication de ses résultats, Rockwell organisait début novembre à Atlanta la 25ème édition de l’Automation Fair, en collaboration avec les membres de son programme PartnerNetwork. Avec la participation de plus de 10 000 professionnels, cet événement dédié à l’automatisation était centré sur la convergence des technologies opérationnelles (OT) avec celles de l’information (IT). Cette évolution, qui est au cœur du concept Connected Enterprise du géant américain, est devenue essentielle pour les industriels soucieux d’améliorer leur compétitivité au travers de solutions innovantes de collecte et d’analyse de données massives.

Dernière modification le jeudi, 08 décembre 2016 14:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

07/11/2017 - 07/11/2017
NIDays

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Moteur pas-à-pas Moteur pas-à-pas
    Schneider Electric a lancé le moteur pas-à-pas Lexium Mdrive, doté d'un variateur, d'un contrôleur et d'un codeur optionnel. Il répond ainsi aux besoins de contrôle des applications de positionnement.
    Lire la suite >
  • Codeur multitours Codeur multitours
    Le Sendix F5883 de Kübler est un codeur optique à arbre creux, conçu pour répondre aux contraintes des entraînements de plus en plus compacts.
    Lire la suite >
  • PC pour systèmes de vision PC pour systèmes de vision
    Aaeon a sorti le PC Boxer-6839 pour les systèmes de vision industrielle. Il a été testé avec de nombreuses caméras et logiciels de vision.
    Lire la suite >
IEEE 1394
Cette norme porte sur un bus série externe conçu à l’origine par Apple pour raccorder des périphériques à haut débit (400 Mbit/s) sur des PC (équipements vidéo en particulier). Apple l’avait baptisé FireWire. Sony l’a quant à lui appelé i.Link.
Quand USB est apparu sur les PC, on a pensé que ce port serait réservé aux périphériques à faible débit (clavier, écran, imprimante) tandis que FireWire assurerait la connexion des périphériques à haut débit. Mais USB a vu ses capacités augmentées et du coup FireWire n’a pas connu le succès escompté sur les PC.
Le bus IEEE1394 est un bus série capable de transmettre des données de façon asynchrone et isochrone avec un débit utile très proche du débit nominal. Simple dans sa conception (paire torsadée) et dans son utilisation (plug and play à chaud), il trouve des applications dans le domaine industriel, en particulier dans les applications de vision et en tant que bus de terrain pour les commandes et synchronisations d’axes.