Une croissance de 60 % attendue sur le marché des cobots

Rédigé par  jeudi, 26 janvier 2017 16:07

Le cabinet Technavio prévoit ce taux de croissance annuel élevé sur le marché mondial des robots collaboratifs pour les 5 ans à venir, porté par la forte demande attendue des entreprises en quête de compétitivité, la région Asie-Pacifique en tête.

Le cabinet Technavio vient de publier une étude du marché mondial des robots collaboratifs, aussi appelés cobots, annonçant qu’il devrait suivre un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de plus de 60 % de 2017 à 2021. A la fin de cette période, ce marché pourrait alors atteindre 2,1 milliards de dollars. Selon Technavio, l’un des principaux moteurs de cette remarquable croissance est constitué par la forte demande issue des entreprises, et particulièrement des PME, qui cherchent à compenser l’augmentation du coût de la main d’œuvre par l’utilisation de cobots leur permettant de rester compétitives.

Trois segments de marché se situent en tête en termes de revenus. Il s’agit tout d’abord de la manutention de matériel qui devrait connaître un déploiement important de cobots, notamment dans l’automobile. Vient ensuite l’assemblage de composants, où les robots collaboratifs sont tout indiqués pour effectuer des tâches de précision. Porté par la demande des secteurs de l’automobile, de l’électronique et des semiconducteurs, ce segment devrait d’ailleurs afficher le CAGR le plus élevé sur la période. Les opérations de peinture arrivent en troisième position, avec l’emploi de cobots pour réaliser des travaux dans des environnements dangereux pour l’homme. Là encore, les industries citées précédemment sont largement concernées, ainsi que la transformation des métaux.

Au final, il apparaît que la région APAC (Asie-Pacifique), principalement la Chine, le Japon et la Corée du Sud, devrait non seulement représenter la plus grande part de marché au niveau des revenus, mais elle affichera aussi probablement le taux de croissance le plus élevé. Quant aux fournisseurs de cobots, le rapport de Technavio fait ressortir quatre fabricants majeurs, à savoir ABB, Fanuc, Kuka et Universal Robots.

Dernière modification le jeudi, 26 janvier 2017 16:07
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Panel PC robustes Panel PC robustes
    Les Panel PC APC-3072 et APC-3082 d’Aplex sont conçus pour les véhicules commerciaux et industriels, ainsi que les environnements critiques (IP66 et connecteurs M12 étanches).
    Lire la suite >
  • Alimentations pour l'industrie nucléaire Alimentations pour l'industrie nucléaire
    Ametek Solidstate Control propose les Nuclear Digital ProcessPower, les premières alimentations sans interruption du marché, selon le fabricant, répondant à la classe 1E imposée dans les installations nucléaires.
    Lire la suite >
  • Commutateur avec batterie Commutateur avec batterie
    Le BSP-360 de Planet est un commutateur Ethernet administrable. Il est conçu avec batterie pour le déploiement de réseaux de contrôle et de gestion à distance de dispositifs IP.
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.