Automatique & Industrie acquiert Euro System

Rédigé par  jeudi, 09 février 2017 16:22

Le rapprochement de ces sociétés iséroises spécialisées en automatisation industrielle, va permettre au groupe ainsi formé de se positionner sur de nouveaux marchés en France et à l’international.

Basée près de Grenoble, la société Automatique & Industrie (AI), vient d’acquérir sa voisine iséroise Euro System. Si ces sociétés sont toutes les deux spécialisées dans la conception et l’intégration de solutions automatisées pour les infrastructures et l’industrie, elles se montrent par contre complémentaires sur leurs marchés. Ainsi, Euro System dispose d’une activité historique dans la gestion d’énergie automatisée de la marine marchande et militaire, à laquelle s’ajoute une expertise en télégestion. Chez AI, l’organisation distingue trois secteurs, à savoir la gestion d’énergie et l’efficacité énergétique, les infrastructures et enfin, le contrôle de process industriel.

Ce rapprochement s’inscrit donc dans une logique de métier et va ouvrir au groupe de nouvelles perspectives, avec notamment l’évolution vers le marché de l’eau et de l’assainissement, le développement de l’activité CVC (climatisation, ventilation, chauffage), ainsi qu’une extension à l’international, en Europe d’une part (Suisse et Italie), et en Arabie Saoudite et Algérie d’autre part. Cette acquisition est considérée par Euro System comme « un accélérateur pour l’entreprise » et représente « une démarche de long terme avec une culture entrepreneuriale et des valeurs humaines communes ». Pour Pascal Mioche, président du nouveau groupe AI – Euro System, « Il s’agit d’une croissance importante. Nous allons compter 100 salariés et 9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour poursuivre sur cette lancée, nous visons dès 2020 les 130 salariés et 12 millions d’euros de CA ».

Dernière modification le jeudi, 09 février 2017 16:22
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.