La robotisation de la logistique gagne les process de fabrication

Rédigé par  jeudi, 16 mars 2017 16:40

L’IRT Jules Verne et le CNRS collaborent pour le développement du projet européen Fastkit, une solution de robotique industrielle pour la préparation des pièces dans les process de fabrication.

L’IRT Jules Verne, l’institut de recherche technologique nantais formé de 50 partenaires académiques et indutriels œuvrant pour l’intégration d’innovations dans les process de fabrication, annonce sa collaboration avec le CNRS pour le développement du projet Fastkit, une solution robotique polyvalente et à faible coût dédiée à la logistique. Si les deux associés travaillent déjà sur des robots mobiles et des robots parallèles à câbles, la réelle valeur ajoutée de Fastkit réside dans la réunion de ces deux technologies en une combinaison unique.

La nouvelle solution destinée à la préparation des pièces, se veut à la fois souple, en s’adaptant aussi bien aux industries de détail qu’à l’automobile ou à l’aéronautique, et facile à installer dans des infrastructures existantes. Le prototype présente en effet l’avantage d’être reconfigurable selon l’espace de travail avec une grande flexibilité en hauteur, en charge et en vitesse, tout en se montrant capable de couvrir de grandes surfaces. Autre objectif visé, la structure légère et robuste ne devrait demander qu’un coût d’investissement réduit.

Le développement de Fastkit s’inscrit dans le cadre du projet européen ECHORD++ (European Coordination Hub for Open Robotics Development), qui a pour mission de promouvoir les interactions entre les fabricants, les chercheurs et les utilisateurs finaux de robots. Echelonné sur une durée de 18 mois, Fastkit prendra fin en février 2018. C’est actuellement dans les locaux de l’IRT Jules Verne de Nantes, au sein du Technocampus Ocean, que les recherches sont menées.

Dernière modification le jeudi, 16 mars 2017 16:42
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de point de rosée Transmetteur de point de rosée
    Le transmetteur de point de rosée SF82, développé par Michell Instruments (groupe Process Sensing Technologies) affiche un temps de réponse de 6 s (de -60 à -20 °C) ou 40 s (de -20 à -60 °C), alors que les modèles Easidew sont limités à 5 min.
    Lire la suite >
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
  • Multimètres portables Bluetooth Multimètres portables Bluetooth
    Sefram Instruments (B+K Precision) complète son offre d’instruments de mesure capables de communiquer en Bluetooth, via l’application Sefram Connect (Android et iOS), avec les multimètres numériques 6 000 points portables 7220, 7221 et 7223.
    Lire la suite >
UMTS
Universal Mobile Telecommunications System, système de télécommunication mobile universel. L’UMTS est une norme de téléphonie mobile de troisième génération (dite 3G) mise en œuvre en Europe.
La première génération de la téléphonie mobile a été mise en place dans les années 70-80, et elle était limitée aux véhicules automobiles (taxis, ambulance, police, etc.). Celle-ci nécessitait des équipements assez lourds.
La deuxième génération est arrivée des années 90 avec le GSM, réseau de téléphonie numérique. Celle-ci a connu une évolution importante avec le GPRS (fonctions multimédia), parfois appelée génération 2D et 1/2.
Les réseaux de troisième génération, avec de plus grandes possibilités de communication multimédia (en termes de débit notamment) sont opérationnels depuis 2001 au Japon. Ils arrivent en Europe (UMTS).