Universal Robots annonce des résultats 2017 record

Rédigé par  vendredi, 16 mars 2018 16:14

Le fabricant danois voit son chiffre d’affaires 2017 bondir de 72 % par rapport à 2016, attribuant ce dynamisme à la demande croissante en cobots ergonomiques et d’un prix accessible.

Le fabricant danois de robots collaboratifs ou cobots, Universal Robots, entré en 2015 dans le giron de l’américain Teradyne, a réalisé un chiffre d’affaires de 151 millions d’euros en 2017, marquant une croissance spectaculaire de 72 % par rapport à l’année 2016. Des résultats qui dépassent l’objectif de 134 millions d’euros fixé en 2013 et qui sont dus pour une grande part au revenu record de 61 millions d’euros généré au quatrième trimestre. La marge d’exploitation a par ailleurs plus que doublé, passant de 9 % en 2016 à 19 % en 2017.

« Nous attribuons le bond sans précédent de notre chiffre d’affaires à une reconnaissance croissante des avantages économiques de nos robots collaboratifs, à une gamme toujours plus large d’applications et à l’engagement sans relâche de nos collaborateurs et partenaires », explique Jürgen von Hollen, président d’Universal Robots. Le fabricant danois, dont la clé du succès repose sur son offre de bras robotisés ergonomiques, dépourvus de cage de protection et à prix abordables, estime que ce marché des cobots devrait demeurer dans les années à venir, l’un des principaux vecteurs de croissance dans le domaine de l’automatisation. « Pour 2018, nous prévoyons une nouvelle progression de notre chiffre d’affaires d’au moins 50 %. Nous devons pour cela nous maintenir à la pointe de la technologie, étendre notre plate-forme Universal Robots+ et développer encore notre présence à l’international dans la vente et les services », poursuit M. von Hollen.

Pour preuve de cette politique d’expansion, Universal Robots a récemment ouvert deux centres de réparation en dehors du Danemark, l’un aux Etats-Unis et l’autre en Chine. L’objectif affiché étant d’éviter qu’un cobot reste inactif dans l’attente d’une réparation ou de pièces de rechange. Le fabricant a d’autre part inauguré son nouveau site américain de Boston dédié à la commercialisation et à la R&D. De tels centres devraient se multiplier car jugés nécessaires pour « monter plus rapidement en puissance et gagner en réactivité dans le recrutement des meilleurs talents ». L’ouverture d’agences commerciales est également prévue en Italie, en Turquie, au Mexique et en Chine. Entre autres signes de développement soutenu, soulignons enfin que l’académie de formation en ligne lancée début 2017, vient de franchir le cap des 20 000 utilisateurs à travers le monde.

Dernière modification le vendredi, 16 mars 2018 16:14
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.