L’usine du futur du groupe PSA mise sur Universal Robots

Rédigé par  vendredi, 27 avril 2018 15:39

Le constructeur automobile français a intégré le cobot UR10 du fabricant danois dans un poste de vissage complexe et se déclare satisfait des résultats en termes de compétitivité et d’ergonomie.

Dans le cadre de son projet « Usine excellente » visant à améliorer la performance économique et l’ergonomie des postes de travail, le groupe PSA a choisi les robots collaboratifs (cobots) d’Universal Robots pour la chaîne d’assemblage de son usine de Sochaux (Doubs) qui produit les modèles Peugeot 3008. Le premier constructeur automobile français a ainsi misé sur le fabricant danois par l’intermédiaire de son distributeur Sysaxes, pour l’intégration d’un bras robotisé UR10 destiné à des opérations de vissage complexe sans perturber les opérateurs autour. « Nous avions des problématiques d’amplitude et de sécurité, mais aussi de retour sur investissement qui devait être de moins d’un an. Le robot UR10 correspondait aux besoins », explique Cédric Grandjean, Architecte Spécialiste Montage Eléments Finition chez PSA.

Si la tâche confiée à l’UR10 semble simple à première vue, elle requiert cependant une extrême précision et nécessitait auparavant que les hommes descendent dans une fosse avec des postures fatigantes. A son poste, le cobot doit visser le bas des ailes du véhicule en se déplaçant en-dessous, sans pour autant gêner les deux opérateurs qui exécutent d’autres tâches de vissage autour de lui. « Avec l’arrivée de l’UR10, les opérateurs ont gagné en ergonomie sur leur poste de travail. Nous avons réduit sa vitesse et grâce à un programme spécifique, il s’arrête immédiatement en cas de contact avec quelqu’un », précise Cédric Grandjean. Constatant que cette installation complète de vissage n’avait jamais été déployée chez d’autres constructeurs, PSA a déposé un brevet pour se protéger au niveau national et international.

Au final, le groupe automobile s’est déclaré satisfait des résultats obtenus par l’UR10. Non seulement la mise en œuvre a été considérée comme rapide (8 mois du début de l’étude à l’entrée sur le poste de travail), mais de plus, le prix de revient des voitures a baissé de 2 à 8 euros selon les sites. Satisfaction également concernant le rendement opérationnel du cobot, avec aucune dégradation observée sur les 200 000 premiers véhicules produits et aucune panne reportée en un an. Face à ces résultats, le déploiement de l’UR10 a commencé sur d’autres sites du groupe, à Poissy, Rennes, Vigo (Espagne) et Trnava (Slovaquie).

Dernière modification le vendredi, 27 avril 2018 15:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
Analyse élémentaire
Technique d’analyse chimique dont le but est de définir la nature et le pourcentage des différents éléments (plomb, mercure, calcium, etc.) présents dans un échantillon. Elle ne donne aucune indication sur la composition chimique (c’est-à-dire sur le type de molécules) qui entrent dans la constitution de l’échantillon.