Omron met un pied dans la robotique collaborative

Rédigé par  vendredi, 13 juillet 2018 16:12

Le fournisseur japonais de robots mobiles s’engage dans un partenariat avec le spécialiste des cobots Techman, visant à combiner la robotique mobile et collaborative dans une offre innovante dédiée à la fabrication automatisée.

Le japonais Omron vient de signer un accord de partenariat lui permettant de commercialiser au travers de son réseau mondial de distribution et sous une marque commune, les robots collaboratifs TM du taïwanais Techman Robot, spécialisé en cobotique et vision industrielle. De plus, les associés vont coopérer pour développer une nouvelle génération de cobots afin qu’ils s’intègrent plus facilement à l’offre de robots mobiles d’Omron pour l’automatisation industrielle.

« Depuis l’acquisition d’Adept Technology en 2015, Omron a consacré des ressources importantes au développement des technologies et du marché de la robotique. L’alliance avec Techman vise à faire avancer la collaboration entre les humains et les robots dans les environnements de fabrication », précise Seigo Kinugawa, responsable du développement de l’activité Robotique chez Omron Industrial Automation.

Présent sur le marché des robots mobiles autonomes qui déplacent du matériel en évitant les personnes et les obstacles, Omron entre à présent sur le terrain de la robotique collaborative par le biais de son associé Techman. Avec une offre innovante combinant robot mobile et bras robotisé collaboratif, les deux partenaires comptent bien répondre aux besoins de souplesse exigés par la production de petites séries et la fabrication de produits variés.

Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2018 16:36
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.