Nord intègre le contrôle décentralisé dans l’Industrie 4.0

Rédigé par  vendredi, 14 septembre 2018 14:35

Les entraînements décentralisés du fabricant allemand sont mis en réseau et connectés à de nombreux capteurs, facilitant la collecte de données sur l’état des machines pour une approche de maintenance prédictive.

Dans le cadre du déploiement de l’Industrie 4.0, Nord Drivesystems a lancé des applications pilotes où le contrôle décentralisé des machines favorise la mise en place de la surveillance d’état en continu et de la maintenance prédictive des équipements. Ces systèmes modulaires mis en réseau et constitués de variateurs de vitesse avec automate intégré programmable librement, sont en effet connectés à de multiples capteurs et actionneurs dont les données collectées en temps réel peuvent être exploitées directement ou transmises dans le cloud.

L’offre d’entraînements décentralisés de Nord repose sur des variateurs Nordac Link ou Nordac Flex, intégrant un automate et un système de contrôle de position Posicon. Un variateur maître peut ainsi contrôler jusqu’à trois variateurs esclaves pour la synchronisation des mouvements, rendant ce concept particulièrement intéressant dans les cas où plusieurs axes d’entraînement interagissent.

Le fabricant allemand cite notamment l’exemple d’une application comprenant des pièces transportées sur un axe maître, qui synchronise le déplacement d’une scie chargée d’effectuer une coupe à la volée sur un axe esclave.

Dernière modification le vendredi, 14 septembre 2018 16:10
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.