L’Alliance Industrie du Futur labellise 3 sociétés et salue l’optimisme des industriels pour 2019

Rédigé par  vendredi, 05 avril 2019 15:17

L’AIF poursuit son engagement en attribuant le label Vitrine Industrie du Futur à Dupliprint, Spie Batignolles et Ventana Arudy, tandis que l’INSEE annonce une hausse de 10% des investissements prévus par les industriels en 2019.

L’Alliance Industrie du Futur (AIF) a décerné fin janvier le label Vitrine Industrie du Futur aux entreprises Dupliprint, Spie Batignolles et Ventana Arudy, portant à 55 le nombre de sociétés ainsi distinguées. Créée en 2015 pour accompagner le déploiement du plan ministériel Industrie du Futur, l’AIF coordonne au niveau national les initiatives des PME et ETI pour la modernisation de leurs outils industriels et de leurs modèles économiques, passant notamment par l’adoption de technologies numériques et l’implication des collaborateurs. C’est en tenant compte de ces différents critères que le label Vitrine de l’Industrie du Futur est attribué à des entreprises ayant développé concrètement un projet novateur.

La nouvelle lauréate Dupliprint, spécialisée à la fois dans l’impression numérique industrielle et les technologies de l’information appliquées à l’édition, au marketing et à la communication, s’est différenciée en créant une interface de services ergonomiques et en simplifiant les process clients-fournisseurs pour gagner en rapidité et compétitivité. L’AIF souligne le passage de la production papier à l’économie des services et la mutation de l’appareil de production désormais capable de traiter automatiquement de grandes ou de petites séries.

Spie Batignolles, acteur majeur du bâtiment, des infrastructures et des services, a pour sa part été récompensé pour son projet de réalisation de l’Administrative and Welcome Building de la société Le Creuset à Fresnoy-le-Grand en Picardie. L’AIF a retenu la volonté d’impliquer l’ensemble des partenaires dans la démarche BIM (Building Information Modeling), en plaçant la maquette numérique au cœur du chantier. Signataire de la charte Objectif BIM 2022, Spie Batignolles voit également dans sa labellisation, une reconnaissance pour son engagement en faveur du déploiement du BIM à tous les stades de la construction.

Quant à Ventana Arudy, expert en fonderie sable de précision pour la fabrication de pièces complexes destinées principalement à l’aéronautique, il a visé la réduction de la pénibilité des tâches et de son impact environnemental, tout en gagnant en agilité au travers du numérique pour diviser par quatre ses délais de développement et par deux ses coûts d’industrialisation. Il s’est ainsi illustré par la transformation de son usine datant de 1938, par l'introduction de l'impression 3D et par l’évolution de ses process pour devenir une référence en fabrication augmentée, le tout dans une démarche associant ses partenaires et collaborateurs.

« Avec 55 vitrines labellisées en trois ans, l’AIF prouve clairement que l’investissement des entreprises industrielles françaises engagées dans une démarche de transformation futuriste, est en croissance », explique Bruno Grandjean, président de l’AIF. Une satisfaction renforcée par l’étude de l’INSEE publiée début février, faisant ressortir que les industriels français prévoyaient une augmentation de 10 % de leurs investissements en 2019, alors qu’ils n’envisageaient que 4 % de hausse dans l’enquête menée en novembre dernier. L’Alliance Industrie du Futur salue ce regain d’optimisme – le 2e plus haut niveau de prévision depuis 1995 - dû à un cumul de facteurs, selon M. Grandjean, qui cite les taux d’intérêts restés bas et la transformation du CICE en baisses de charges. Il souligne également l’engagement de l’AIF ayant abouti au dispositif de suramortissement mis en place en 2019 et 2020.

Pour accélerer cette tendance et « réarmer l’appareil productif français », l’alliance a pour objectif de labelliser cent Vitrines Industrie du Futur à l’horizon 2020, misant ainsi sur leur notoriété et leurs parcours de modernisation réussis pour encourager une démarche « peer to peer » de montée en gamme des PMI.

Dernière modification le vendredi, 05 avril 2019 15:17
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01.53.90.17.03
  • Variateurs intelligents pour armoires de commande
 Variateurs intelligents pour armoires de commande

    Conçus par Nord Drivesystems, les Nordac Pro SK 500P sont des variateurs intelligents et communicants pour armoires de commande. Ils sont déclinés en plusieurs versions, afin de répondre aux besoins d'un large éventail d'applications.

    Lire la suite >
  • PC pour systèmes de vision PC pour systèmes de vision
    
La famille de PC AVS-500 d'Aplex permet la mise en œuvre de systèmes de vision industrielle. Ces PC conviennent aux automatismes, à la mesure 2D/3D, à l’inspection ou encore au scan d'étiquettes et de codes-barres.

    Lire la suite >
  • Testeur de réseaux Profinet portable Testeur de réseaux Profinet portable
    Conrad a enrichi sa gamme d'appareils de test de réseaux en y ajoutant NaviTEK IE d'Ideal Networks. Il s’agit d’un testeur de réseaux portable, spécialement conçu pour la mise en service, la maintenance préventive et le dépannage des réseaux Ethernet industriels Profinet, et non d’un logiciel spécialisé fonctionnant sur PC portable.
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.