La cobotique arrive dans l’industrie de la plasturgie

Rédigé par  vendredi, 14 juin 2019 15:45
Jürgen von Hollen (UR) et Jean-Michel Renaudeau (Sepro) Jürgen von Hollen (UR) et Jean-Michel Renaudeau (Sepro)

Selon un nouvel accord de partenariat, Sepro va intégrer son interface de contrôle commande Visual aux cobots d’Universal Robots, afin de compléter son offre de robots dédiés à l’injection plastique.

Le français Sepro Group, fournisseur de solutions d’automatisation pour l’industrie de la plasturgie, s’est engagé dans un partenariat avec le danois Universal Robots, fabricant de robots collaboratifs. Cet accord vise à intégrer aux cobots de ce dernier, l’outil de contrôle commande Visual spécialement conçu par Sepro pour les robots dédiés aux presses à injection plastique.

Basée sur de multiples collaborations avec des roboticiens et des fabricants de presses, l’offre de Sepro comprend des robots cartésiens à 3 ou 5 axes et des bras articulés à 6 axes. Elle va à présent s’enrichir de cobots qui se montrent particulièrement adaptés aux opérations périphériques.

Intégrée aux divers équipements, l’interface Visual constitue une commande de contrôle unique offrant une même expérience utilisateur quel que soit le type de robot, et désormais de cobot, mis en oeuvre. Elle permet de concevoir des configurations sécurisées et ouvertes pour des applications variées de plasturgie.

Selon le nouvel accord signé, Sepro assurera le suivi des solutions développées avec Universal Robots, en s'appuyant sur une quarantaine de centres de services présents au niveau mondial.

Dernière modification le vendredi, 14 juin 2019 15:45
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)