Schneider Electric sort un contrôleur prêt pour l’IIoT

Rédigé par  vendredi, 12 juillet 2019 15:26

Le nouveau Modicon M262 fait partie intégrante d’EcoStruxure, la plate-forme IoT du groupe français, et offre une connectivité cybersécurisée vers le cloud pour des applications de logique et de mouvement.

Le groupe Schneider Electric, spécialisé dans la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, vient de sortir le contrôleur Modicon M262 prêt pour l’Internet industriel des objets (IIoT) et destiné aux applications de logique et de mouvement. Il a été conçu pour offrir une intégration annoncée intuitive, évolutive et fiable de la machine dans l’environnement de l’industrie 4.0, comprenant les équipements, les hommes, les autres machines et le cloud.

« Les appareils connectés ne suffisent pas à eux seuls à réaliser une véritable transformation numérique. Vous devez développer un écosystème homogène d’humains et de machines, en optimisant les processus de bout en bout », explique Cyril Perducat, responsable IoT & Transformation numérique chez Schneider Electric. Le Modicon M262 constitue ainsi une brique de base d’EcoStruxure, l’architecture et plate-forme système ouverte, interopérable et compatible IoT de Schneider. La connexion du M262 à l’outil numérique EcoStruxure Machine Advisor permet notamment aux fabricants de machines d’assurer la surveillance des actifs et la maintenance prédictive, garantissant aux utilisateurs finaux une meilleure disponibilité des équipements.

Parmi les principales caractéristiques du nouveau contrôleur, on retiendra la connectivité directe et cybersécurisée vers le cloud, ainsi que vers 5 réseaux Ethernet indépendants. Il réalise le contrôle de 4 à 16 axes synchronisés avec un temps de cycle réglable jusqu’à 1 ms et une vitesse de traitement de 3 ns/instruction, indépendante des tâches de communication.

Se voulant souple et sûr, le M262 répond aussi bien aux besoins des applications logiques qu’au contrôle de mouvement tout-en-un, gérant toutes les fonctions requises de bus, de codeur ou d’événements. La sécurité peut être modulaire ou programmée. Notons enfin qu’avec sa solution de sécurité embarquée, le nouveau Modicon est conforme aux dernières normes jusqu’à SIL3.

Dernière modification le vendredi, 12 juillet 2019 15:41
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”