La cobotique servirait de transition vers une fabrication plus flexible

Rédigé par  vendredi, 13 septembre 2019 16:18

ABI Research analyse la forte croissance attendue dans les dix ans à venir sur le marché des robots collaboratifs, dont l’adoption accrue serait surtout due à leur utilisation simple et reprogrammable, répondant à une demande de fabrication plus flexible.

Le cabinet ABI Research, spécialisé dans l’analyse des marchés centrés sur les nouvelles technologies, a réalisé une étude sur le développement de la cobotique et la place qu’elle pourrait occuper dans la robotique industrielle d’ici dix ans. Il ressort que le marché mondial des bras de robots collaboratifs devrait connaître une forte croissance, passant de 711 millions de dollars de revenus générés en 2019 à 11,8 milliards de dollars en 2030. Un phénomène encore plus considérable si l’on prend en compte les logiciels associés et les outils de bout de bras ou EOAT (End of arm tooling). Les revenus de cet écosystème, estimés à plus d’un milliard de dollars en 2019, pourraient alors atteindre 24 Md$ en 2030, suivant un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 28,6 %.

« Le marché des robots collaboratifs conserve un fort potentiel de développement, malgré des freins bien visibles », précise Rian Whitton, analyste senior chez ABI Research. Il constate en particulier le manque d’innovations au niveau du matériel, laissant les cobots à la traîne des systèmes industriels en termes de vitesse, de performance et de charge utile.

Si les revenus engendrés par les cobots ne représentent actuellement que 5 % du marché des robots industriels pour la partie hardware, ce pourcentage devrait grimper à 29 % d’ici 2030. Cette progression résulte d’une part de l’adoption accélérée de cobots, mais également de la convergence croissante entre les technologies collaboratives et traditionnelles, ces-dernières tirant profit des innovations en matière de capteurs, de vision industrielle et de contrôle de mouvement.

En ce qui concerne l’adoption de cobots, le fournisseur danois Universal Robots occupe clairement une position de leader sur le marché, ayant réussi à s’imposer pour des tâches appropriées comme le vissage chez de grands constructeurs automobiles ou des applications de pick&place et de machines-outils chez divers fabricants.

L’étude d’ABI Research souligne cependant qu’une bonne part de l’intérêt porté aux cobots n’est pas due à leur caractère collaboratif mais plus à leur simplicité d’utilisation, à leur coût plus faible ou encore, à leur reprogrammabilité. « Les systèmes collaboratifs ne sont pas tant une révolution pour l’industrie mais plus un catalyseur de solutions robotiques souples et économes. Dans un contexte où les dirigeants vont devoir répondre à une demande croissante pour de la fabrication sur-mesure, de petits volumes et de produits variés, le développement de cette technologie va se montrer cruciale dans la transition vers des solutions plus adaptables », conclut M. Whitton.

Dernière modification le vendredi, 13 septembre 2019 16:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz
    Les oscilloscopes numériques d’entrée de gamme TBS2000B sont les successeurs de ceux de la série TBS2000 de Tektronix. Un modèle de bande passante de 200 MHz est désormais disponible, en plus des modèles 70 et 100 MHz.
    Lire la suite >
  • Logiciel d’étalonnage SaaS Logiciel d’étalonnage SaaS
    La dernière version de Logical de Beamex dispose de nouvelles fonctionnalités pour la gestion des comptes et des utilisateurs, la création de la structure de l'usine et des calibrateurs, la gestion des références et le stockage des résultats.
    Lire la suite >
  • Caméra thermique connectée au cloud Caméra thermique connectée au cloud
    Pour la maintenance industrielle et des bâtiments, Flir Systems a développé la caméra thermique C5, le premier modèle doté de la solution basée sur le cloud Ignite. En facilitant encore un peu plus le partage des données, via le Wi-Fi, la caméra permet de réduire le temps des interventions.
    Lire la suite >
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.