Universal Robots multiplie les initiatives en ligne pour démocratiser la cobotique

Rédigé par  vendredi, 15 mai 2020 13:05

Cette offre en ligne comprend la plate-forme de discussion Online Meetings, l’extension des modules de formation de l’UR Academy, l’organisation de webinaires et la disponibilité de nouveaux kits d’application dans l’écosystème UR+.

Le fabricant danois Universal Robots, spécialiste des robots collaboratifs, vient de lancer de multiples initiatives en ligne, qui visent à soutenir l’activité des entreprises en période de confinement et à favoriser la démocratisation de la cobotique au sein de l’industrie française.

Cette démarche s’est d’abord traduite par la mise en place de la plate-forme de discussion Online Meetings, sur laquelle les industriels peuvent prendre rendez-vous pour s’entretenir avec des experts disponibles pour répondre à leurs questions en matière de robotique collaborative et d’automatisation.

C’est ensuite la formation en ligne de l’Universal Robots Academy qui s’est étoffée de modules supplémentaires. Cette offre de e-learning destinée à tous et entièrement gratuite, permet d’apprendre à déployer pas à pas un cobot de la gamme e-Series, à le faire fonctionner avec divers outils de bout de bras, et à le programmer pour des applications phares de la robotique collaborative.

Toujours dans une optique de partage de l’information, le fabricant danois organise une série de webinaires qui se dérouleront jusqu’en juin et pour lesquels l’inscription sur le site est gratuite. Ces séances sont notamment dédiées aux applications de palettisation, de vissage, de soudage ou de polissage, ainsi qu’aux services d’aide disponibles, comme par exemple la location de cobots.

Enfin, l’écosystème UR+ qui regroupe des produits certifiés provenant de l’industrie collaborative, propose désormais 20 kits d’application prêts à l’emploi. Ces solutions UR+ réduisent les risques et la complexité des projets, assurant la mise en œuvre rapide de tâches de finition, d’inspection qualité, d’assemblage, de surveillance de machines, de distribution et de manipulation de matériaux.

Dernière modification le vendredi, 15 mai 2020 13:05
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.