Rockwell lance des événements virtuels dédiés à l’amélioration de la productivité

Rédigé par  mercredi, 20 mai 2020 15:13

Accessibles gratuitement en ligne, les événements VirtualConnect proposent aux industriels des programmes d’apprentissage spécialisés, la mise en réseau entre pairs et avec des experts et la visite virtuelle de la salle d’exposition numérique.

Le groupe américain Rockwell Automation propose le nouveau type d’événement VirtualConnect, qui permet aux industriels d’accéder en temps réel à des spécialistes techniques et à des présentations vidéo interactives, ayant pour objectif l’amélioration de la productivité. Les participants peuvent s’inscrire gratuitement en ligne à ces séances ouvertes depuis la mi-mai, avec au programme des apprentissages spécialisés, la mise en réseau entre pairs et avec des experts, et la possibilité de « parcourir » la salle d’exposition numérique.
« Notre événement VirtualConnect est un bon exemple de la façon dont l’industrie peut se montrer agile et adopter les outils numériques pour maintenir un apprentissage continu sans déplacement physique », explique Nathan Turner, directeur Architecture Intégrée EMEA chez Rockwell Automation.
L’expérience virtuelle explore aussi bien la machine intelligente que la transformation numérique. Cela comprend notamment la réalité augmentée, les jumeaux numériques ou l’Internet industriel des objets (IIoT), autant de technologies visant à augmenter les performances en exploitant les dispositifs connectés.
Entre autres sujets annoncés, citons la résolution des problèmes critiques de production grâce aux services connectés, les dispositifs de détection intelligents pour une meilleure utilisation des ressources, la sécurité et la sûreté dans l’IIoT, ou encore la transformation des données brutes en informations utiles.
VirtualConnect rassemble par ailleurs des stands virtuels de Rockwell Automation et de ses partenaires tels que Bihl+Wiedemann, Dream Report, ePlan, Maplesoft, Spectrum Controls, Stratus et Win-911.

Dernière modification le mercredi, 20 mai 2020 15:13
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.