Atos et Siemens dévoilent les start-up en lice pour les DIA 2020

Rédigé par  vendredi, 04 septembre 2020 14:46

La deuxième édition des Digital Industry & Infrastructure Awards compte une sélection de quinze sociétés disruptives réparties dans cinq catégories dont les lauréats, désignés en octobre, bénéficieront d’une dotation et de l’exposition de leurs produits.

Atos, fournisseur de solutions pour la transformation numérique, et Siemens, géant de l'automatisation présent dans les secteurs de la production industrielle, de l’énergie, du bâtiment, des transports et de la santé, ont dévoilé la liste des quinze start-up sélectionnées pour la deuxième édition des Digital Industry & Infrastructure Awards (DIA). Ces sociétés disruptives, retenues parmi une centaine de candidatures, se répartissent dans cinq catégories qui, nouveauté de cette année, sont parrainées par des entreprises ou organismes publics également membres du jury.
Accompagnés par leurs parrains, les concurrents se préparent actuellement pour la soutenance finale qui aura lieu en octobre prochain. Les lauréats de chaque catégorie bénéficieront d’une dotation de 5 000 euros ainsi que d’opportunités de visibilité, telles qu’une intégration au Digital Experience Center de Siemens pendant un an, une présence dans les centres d’innovation d’Atos en Europe, Asie et Amérique du Nord, l’exposition de leurs solutions dans le showroom Siemens Smart Infrastructure de Vélizy-Villacoublay (78), ou encore la mise en relation avec des laboratoires experts au CEA, aussi membre du jury.
Dans la catégorie Buildings, ayant pour parrain BNP Paribas Real Estate et pour thème « Quelles solutions pour les bâtiments intelligents ? », les start-up sélectionnées sont Find & Order, Stimshop et Sweepin.
Dans la catégorie Energy & Utilities, parrainée par l’association Smile qui déploie des réseaux énergétiques intelligents en Bretagne et Pays de la Loire, la question « Comment accélérer la transition énergétique ? » est posée à MySmartGrids, Positive Energy Ltd et Ubiik.
La catégorie Infrastructure & Cities, parrainée par la région Occitanie, soumet la problématique « Comment relever les défis des territoires et des infrastructures ? » à B-NOS, Bliq et Tresorio.
La catégorie Manufacturing et son parrain FPT Industrial, demandent « Quelles solutions pour l’optimisation et la digitalisation des sites industriels ? » à DiagRAMS, Di-Analyse Signal, et Tridimeo.
Enfin, la catégorie Process, parrainée par Air Liquide, a pour objet « Quel nouveau produit ou process pour l’industrie ? » avec les candidats Mobility Works, Eco-Adapt et Sirfull.

Dernière modification le vendredi, 04 septembre 2020 14:46
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube
08/12/2020 - 10/12/2020
World Nuclear Exhibition (WNE)

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”