Barrières immatérielles de sécurité

Rédigé par  jeudi, 26 janvier 2017 10:52

Les PSENopt II de Pilz sont de nouvelles barrières immatérielles de sécurité de type 3. Elles complètent la gamme du constructeur, en évitant de passer au type 4 lorsque le niveau de sécurité PL d est exigé.

# Niveau de sécurité : jusqu’à PL d
# Résistance aux chocs : 50 g
# Faisceaux universels excluant les zones mortes
# Led de diagnostic
# Longueur : 150 à 1 800 mm
# C
onnecteur : M12 à 5 broches

Pilz
www.pilz.com

Dernière modification le jeudi, 26 janvier 2017 10:52
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/05/2018 - 18/05/2018
CEM 2018
16/05/2018 - 16/05/2018
Journée technique du CFM
29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Résistances de puissance Résistances de puissance
    RS Components propose désormais la gamme de résistances de puissance de Cressall. Elles sont adaptées à des applications telles que le freinage régénératif, les démarrages et arrêts moteurs, ou encore la limitation du courant.
    Lire la suite >
  • Application de calcul pour boucles SI Application de calcul pour boucles SI
    Endress+Hauser a développé l'application ExiCalculator qui permet de calculer la bonne longueur de câble nécessaire pour réaliser une boucle 2 fils à sécurité intrinsèque sure.
    Lire la suite >
  • Scanner laser portable Scanner laser portable
    Le nouveau Leica Absolute Tracker AT960-SR, conçu par Hexagon Manufacturing Intelligence, est un système portable dédié au scanning laser de courte portée.
    Lire la suite >
OFDM
Orthogonal Frequency Domain Multiplex. Dans le domaine des transmissions, l’approche OFDM consiste à répartir l’information sur un grand nombre de porteuses individuellement modulées à faible vitesse (QPSK ou 16QAM). Afin de permettre une utilisation maximale des ressources spectrales, les porteuses émises se recouvrent mutuellement en fréquence. L’OFDM a été proposée puis adaptée d’abord à la radiodiffusion sonore numérique (DAB), puis à la diffusion TV numérique terrestre (DVB-T). Elle gagne aujourd’hui les réseaux locaux radio. (Définition Electronique International Hebdo)