Danfoss lance la production de modules de puissance aux Etats-Unis

Rédigé par  jeudi, 09 novembre 2017 17:08

Le groupe danois ouvre une nouvelle infrastructure dans l’état de New-York en collaboration avec GE, afin de renforcer sa position dans la fabrication de modules de nouvelle génération en carbure de silicium.

Danfoss Silicon Power, entité du groupe danois Danfoss spécialisée dans la fabrication de modules de puissance pour l’industrie, l’automobile et les énergies renouvelables, s’apprête à lancer la production de modules au carbure de silicium (SiC) sur son site Quad-C d’Utica dans l’état de New-York. Annoncé en mars 2017, ce centre de conditionnement devrait se montrer pleinement opérationnel d’ici mi-2018. Il s’inscrit dans la politique de R&D et de commercialisation de semi-conducteurs de nouvelle génération suivie par Danfoss pour répondre à la demande mondiale en dispositifs plus petits et plus performants. « Avec la nouvelle infrastructure d’Utica, nous bénéficions désormais d’une position unique en tant que seul fabricant de modules SiC indépendant aux Etats-Unis », déclare Claus Petersen, directeur général de Danfoss Silicon Power.

Le développement de ce projet est mené en partenariat avec General Electric, dont Danfoss souligne les avancées dans le domaine des technologies au carbure de silicium. Les deux collaborateurs participent au programme du New York Power Electronics Manufacturing Consortium (NY-PEMC), soutenu par l’état de New-York pour la création d’emplois de haute technicité. C’est dans ce cadre que Danfoss a fait l’acquisition du site de Quad-C, situé sur le campus d’Utica de l’université d’état de New-York (SUNY).

Dernière modification le jeudi, 09 novembre 2017 17:08
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.