Wachendorff sort un codeur particulièrement compact

Rédigé par  vendredi, 09 mars 2018 14:49

Le fabricant allemand présente son nouveau modèle rotatif absolu à balayage magnétique comme le plus compact et rapide du marché.

Le groupe Wachendorff Automation basé à Geisenheim en Allemagne, étoffe sa gamme de codeurs absolus WDGA avec la sortie du WDGA 58F, présenté comme le plus petit codeur actuellement disponible, tant en termes de diamètre (58 mm) que de longueur. Ce modèle répond à la tendance allant vers l’économie d’espace dans les installations, qu’il s’agisse de machines neuves ou remises à niveau. Pour autant, le design compact du petit dernier de la famille WDGA ne limite pas sa capacité à supporter des charges élevées et à se montrer résistant et durable.

Plus précisément, le WDGA58F est un codeur rotatif absolu magnétique à interface Profinet/IO. La version monotour, qui bénéficie de la technologie innovante QuattroMag, offre jusqu’à 16 bits de résolution, une précision d’environ 0,0878 (sur 12 bits) et une dynamique interne de 50 µs. Quant aux modèles multitours à 43 bits de résolution, ils s’appuient sur la technologie EnDra sans maintenance. Des techniques de balayage magnétique dynamiques et précises qui permettent, selon le fabricant allemand, une utilisation de ses modèles dans des secteurs qui ne pouvaient recourir jusqu’à présent qu’à des codeurs optiques.

Dernière modification le vendredi, 09 mars 2018 14:49
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.