Pfeiffer Vacuum lance des pompes à vide silencieuses

Rédigé par  mardi, 14 avril 2020 10:08

Ces pompes à vide sans huile bénéficient d’une conception générant un bruit inférieur à 47 dB[A] et fonctionnant à de faibles vibrations.

L'allemand Pfeiffer Vacuum, l’un des principaux fabricants de solutions pour le vide, vient d’étendre son offre de pompes à vide à spirales avec la nouvelle série HiScroll. Ces pompes à vide sans huile bénéficient d’une conception silencieuse (bruit inférieur à 47 dB[A] ou 42 dB[A] en veille) et fonctionnant à de faibles vibrations.

« Ces pompes sèches affichent les émissions sonores les plus faibles de leur catégorie et un rendement jusqu’à 15 % supérieur à celui des entraînements classiques. Elles contribuent également à soulager l'environnement et à réduire l'empreinte CO2 », indique Jürgen Keller, directeur du marché Analytique de Pfeiffer Vacuum.

Le faible niveau sonore, et un refroidissement optimum, sont obtenus grâce à une régulation active de la température de la pompe. Les nouvelles pompes régulent automatiquement leur pression d’entrée en adaptant la vitesse de rotation en fonction de l’application. Cela contribue à limiter l’usure de la pompe et à augmenter les intervalles de maintenance.

Les pompes compactes HiScroll, dont la vitesse de pompage nominale est de 6 à 20 m3/h – se distinguent par ailleurs par une haute tolérance à la vapeur d’eau – toute condensation à l’intérieur de la pompe à vide est ainsi évitée – et la possibilité d’être ou être contrôlées en RS-485 ou Profinet. Elles peuvent être facilement combinées à d’autres produits du fabricant, tels que les pompes turbomoléculaires.

Les nouvelles pompes sont bien adaptées à des applications aussi variées l’analyse (spectrométrie de masse, microscopie électronique, analyse de surface), la biomédecine, l’industrie pharmaceutique ou encore la R&D, les accélérateurs de particules, l’industrie des semi-conducteurs, etc.

PfeifferVacuum_Hiscroll.jpg

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Ko
Kilo-octets. Un octet est égal à 8 bits. Le bit est un élément binaire, qui peut prendre deux états (0 ou 1). Les termes de Kilo et Méga utilisés dans le système binaire ne doivent pas être confondus avec ceux utilisés dans le système décimal.
Dans le système décimal, 1 kilo est égal à 1000 et 1 méga est égal à 1000 kilos soit 1 million. Pour mieux fixer les idées sur la taille d’une mémoire, on a décidé de transposer dans l’univers binaire ces notions de kilo et méga (en mettant une majuscule, pour faire la différence). Le point de départ a été 1 Ko : le nombre binaire qui était le plus proche du kilo “décimal” était 1024 (2 puissance 10, donc 210).
Tout part de là. Par exemple, 64 Ko est égal à 64x1024 octets, soit 65536 octets (on s’éloigne du 64 kilos décimal), 128 Ko est égal à 131072octets (on est loin du 128 kilos décimal), etc. Un Mo représente 1024x1024 octets soit 1 048 576 octets. Un Go représente 1024x1024x1024 octets, soit 1073741834 octets. En résumé, les Kilos, Mégas, Giga (et même Téras) binaires sont, pour les deux premiers chiffres, du même ordre de grandeur que les kilos, mégas, gigas et téras décimaux.