Bürkert France a fêté ses 50 ans

Rédigé par  mercredi, 12 juillet 2017 16:37
De gauche à droite : Heribert Rohrbeck, directeur général du groupe Bürkert, et Patrick Reimeringer, directeur général de Bürkert France. De gauche à droite : Heribert Rohrbeck, directeur général du groupe Bürkert, et Patrick Reimeringer, directeur général de Bürkert France. Cédric Lardière

La filiale du spécialiste allemand des solutions de régulation des fluides a réuni ses employés, des représentants de la direction et des partenaires pour célébrer l’événement.

C’est en présence de Heribert Rohrbeck, directeur général du groupe Bürkert, de Patrick Reimeringer, directeur général de Bürkert France, de représentants de la famille, d’élus locaux, d’employés, de partenaires et de la presse que la filiale française de l’allemand Bürkert, fabricant spécialisé dans la régulation des fluides, a célébré son 50e anniversaire le 23 juin dernier.

De nombreux employés avaient d’ailleurs été mis à contribution, au travers de démonstrations, de la visite des zones de production et de la salle blanche, tout comme certains partenaires (AFPI/CFAI, Alsace Innovation, CCI Alsace Eurométropole, ENGEES, École d’ingénieurs Télécom Physique Strasbourg, INSA Strasbourg, Lacroix Electronics, NQT, SDEA, UIMM…) réunis dans une petite zone d’exposition.

A l’origine site de production de régulateurs à mazout, Bürkert France s’est par la suite spécialisé dans la fabrication de vannes, d’électrovannes et de vérins. « Entre les années 1990 et 2000, nous sommes progressivement passés à la fabrication de capteurs, et nous sommes devenus le centre de compétences pour les capteurs au niveau groupe », rappelle Patrick Reimeringer.

Depuis dix ans, la société a lancé un grand programme d’innovations, soutenu par plusieurs millions d’euros d’investissement et qui s’est traduit par le développement de la technologie Mems pour l’analyse en ligne ou la technologie des ondes acoustiques de surface (Surface Acoustic Waves ou SAW) pour la mesure de débit.

Aujourd’hui, le site de Triembach-au-Val (Bas-Rhin) emploie environ 220 personnes, dont 170 pour la production et les autres pour la vente en France, et réalise en 2017 un chiffre d’affaires de 34/35 M€ pour le site de production et de 22 M€ pour la filiale commerciale.

Dernière modification le mercredi, 12 juillet 2017 16:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Manomètre en Hastelloy Manomètre en Hastelloy
    Pour la mesure de la pression dans les process faisant intervenir des fluides très agressifs, Wika propose désormais le manomètre à tube manométrique PG28 qui est en Hastelloy C276.
    Lire la suite >
  • Sonde de température et d’humidité Sonde de température et d’humidité
    La nouvelle sonde de température et d’humidité relative EE072 d’E+E Elektronik est destinée aux industries agroalimentaires, pharmaceutiques, aux salles propres, à l’agriculture, à l’élevage, etc.
    Lire la suite >
  • Capteurs de température hygiéniques Capteurs de température hygiéniques
    Krohne a ajouté à son offre de capteurs de température hygiéniques Optitem quatre nouveaux modèles, référencés Optitemp TRA-C61/C65 (versions compactes) et Optitemp TRA-H61/H65 (versions standard avec tête de sonde).
    Lire la suite >
COM Express mini
Avec une empreinte de 84 mm x 55 mm, les modules COM Express mini présentent les mêmes  dimensions physiques et définitions de broches que les modules processeurs de la taille d’une carte de crédit précédemment appelés nanoETXexpress. La hauteur installée des modules mini est généralement la même que celle des autres formats.
Au plan électrique, COM Express mini utilise le brochage de type 10 sur un connecteur unique à 220 broches vers la carte porteuse. Les signaux vidéo sont transmis via une interface numérique DDI (Digital Display Interface), configurable en DisplayPort, DVI/HDMS ou SDVO, et une interface LVDS monocanal ou une interface embedded DisplayPort (eDP) optionnelle. Cela permet, pour la première fois, de gérer des applications à double écran à contenu indépendant. D’autres éléments importants du brochage COM Express de type 10 sont : 4 liaisons PCI Express dont 1 est généralement réservée à un port Gigabit Ethernet ; 2 ports SATA ; et 8 ports USB 2.0 avec support optionnel de 4 ports USB 3.0. Ainsi, le brochage de type 10 offre de vastes possibilités d’intégrer un large spectre de périphériques et d’options de connectivité. De plus, des entrées/sorties audio AC97/HD permettent de développer des solutions multimédia à riche fonctionnalité. Jusqu’à deux ports série fournissent un canal de communication répandu, toujours très demandé dans de nombreuses applications embarquées. En option, les broches de l’un des ports série sont utilisables pour un bus Controller Area Network (CAN), fonction importante et déterminante pour de nombreuses applications de transport et d’automatisation. La large plage de tension d’alimentation, qui s’étend depuis peu de 4,75 Vdc à 20 Vdc, simplifie la conception système. Cela donne aux OEM et aux développeurs plus de souplesse pour utiliser la tension fournie par l’alimentation intégrée ou par les batteries.