ABB gère le risque d’obsolescence des variateurs de vitesse

Rédigé par  vendredi, 18 mai 2018 16:09

Le spécialiste des automatismes propose des solutions personnalisées de modernisation des variateurs de vitesse, qui minimisent la durée d’immobilisation des équipements.

Face aux besoins de modernisation et d’amélioration du rendement énergétique des variateurs de vitesse largement identifiés au niveau mondial, le groupe ABB propose une série de services sur-mesure, tirant profit de l’Internet industriel des objets. « Notre expérience montre que de nombreux variateurs actuellement en fonctionnement sont obsolètes mais que les opérateurs hésitent à les moderniser par crainte d’interrompre leur production sur une trop longue période », explique David Bates, directeur Solutions et Services chez ABB. L’offre du groupe helvético-suédois assure la gestion complète des projets, qu’il s’agisse de nouvelles applications ou de la prise en charge de l’obsolescence des équipements existants et elle couvre tous les types de variateurs, fabriqués ou non par ABB, comme le fournisseur tient à le préciser.

L’approche consiste à expertiser l’installation existante avant d’élaborer un plan pour réduire la consommation d’énergie et améliorer la productivité, tout en respectant des critères de sécurité, de coût et d’impact environnemental. Les propositions techniques sont également adaptées aux applications, en distinguant notamment les treuils, grues, pompes et ventilateurs. Ces services de modernisation représentent également une occasion d’élever les variateurs à un niveau technologique supérieur pour bénéficier des innovations d’autres secteurs, telles que l’accès à l’IIoT pour une surveillance à distance et une maintenance prédictive. « Dans de nombreux cas, nos prestations de mise à jour et de retrofit engendrent des immobilisations deux fois moins longues qu’avec une approche traditionnelle, tout en réduisant les risques », conclut M. Bates.

Dernière modification le vendredi, 18 mai 2018 16:09
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/05/2019 - 20/05/2019
Café débat sur la métrologie
21/05/2019 - 23/05/2019
Preventica Paris
22/05/2019 - 23/05/2019
PEFTEC 2019
23/05/2019 - 23/05/2019
A3P Métrologie
05/06/2019 - 06/06/2019
Atmos’Fair
05/06/2019 - 05/06/2019
Journée technique du CFM
12/06/2019 - 13/06/2019
Expo Biogaz
17/06/2019 - 23/06/2019
Salon international de l'aéronautique et de l'espace
18/06/2019 - 18/06/2019
Energy Class Factory

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Powerlink

Ethernet Powerlink est un réseau Ethernet temps réel et déterministe, présentant un temps de cycle de 200 µs et une gigue meilleure que 1 µs. Ce réseau utilise des composants Ethernet tout à fait standards. Au niveau de la couche physique du modèle OSI, il utilise le mode CSMA/CD (accès multiple avec détection de collision). Normalement, ce mode ne permet pas de garantir le temps réel. En fait, c’est au-dessus, au niveau de la couche MAC (accès au réseau), que se fait la différence : Powerlink utilise la technique SCNM (Slot Communication Network Management), qui permet de gérer un accès séquentiel aux différents équipements connectés au réseau, rendant impossible un accès simultané de deux équipements, et évitant ainsi tout risque de collision.

Powerlink atteint ses performances temporelles optimales lorsqu’il est dans le mode "Protected Mode", dédié au temps réel "dur". Il existe un mode "Open Mode", pour lequel il est possible de mixer des données temps réel et des données qui ne le sont pas. Les données temps réel sont traitées de manière déterministe mais avec des temps de cycle de l’ordre de la milliseconde (au lieu de 200 µs).

Powerlink est au départ une initiative de la société autrichienne B&R. C’est aujourd’hui un standard ouvert géré par l’association EPSG. Cette association travaille en coopération avec l’association CANopen : au niveau de la couche application, Powerlink peut travailler avec les profils des capteurs/actionneurs de CANopen.