Pyrocontrôle étend son offre de régulateurs

Rédigé par  mercredi, 23 mai 2018 10:54

Ce nouveau régulateur de température et de procédés se caractérise notamment par sa simplicité d’utilisation.

Pyrocontrôle, entité du groupe français Chauvin Arnoux spécialisée dans la mesure et la régulation de température, vient d’ajouter à son offre de régulateurs de température et de procédés le modèle Statop 704. « Il se distingue notamment par une utilisation plus intuitive et l’intégration des dernières évolutions technologiques », affirme la société.

Le nouveau régulateur peut gérer jusqu’à 4 boucles de process de manière totalement indépendante, la configuration des quelques paramètres se faisant via le logiciel PYROtools ou via un terminal opérateur PC (PC industriel ou automate programmable).

En plus de différentes fonctionnalités (PID, chaud ou froid/chaud+froid, diagnostic de la boucle de régulation), on trouve également 4 sorties configurables, 2 sorties relais, une interface Modbus RTU (Profibus DP, DeviceNet, Modbus TCP, EtherNet/IP, EtherCAT, Profinet en options), un montage sur rail DIN ou sur panneau, etc.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
HACCP
Hazard Analysis and Critical Control Point, analyse des risques et contrôle des points critiques. Les Américains prononcent “Hassip”. L’HACCP s’applique surtout dans les industries alimentaires et pharmaceutiques et il rassemble les bonnes pratiques dans ce domaine. L’HACCP s’articule autour de sept principes :
- L’analyse des risques potentiels (contamination microbienne, présence d’une toxine chimique, d’un morceau de verre ou de métal, par exemple) et la manière de les contrôler.
- Le contrôle des points critiques afin d’éliminer totalement le risque. Parmi les moyens couramment utilisés pour cela, on peut citer la cuisson, la réfrigération et la détection de présence de particules métalliques (qui peuvent apparaître lorsqu’il s’agit de produits malaxés ou broyés).
- La recherche de mesures préventives pour chaque point critique, avec les valeurs limites. Il peut par exemple s’agir d’une température et d’un temps minimum de cuisson.
- La mise en place de procédures pour s’assurer que les points critiques sont effectivement bien pris en compte. Ceci peut être fait par la désignation de responsables chargés de telle ou telle opération.
- La mise en place d’actions correctives lorsque le suivi montre que certaines procédures ou mesures préventives n’ont pas été correctement prises en compte.
- L’établissement de procédures pour vérifier que le process fonctionne correctement. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enregistreurs qui vont relever les températures et les temps de cuisson.
- La mise en place d’un système de gestion de la documentation de l’ensemble du système HACCP