Logiciel d'automatisation avec accès et sécurité accrus

Rédigé par  jeudi, 27 novembre 2014 18:33

GE Intelligent Platforms met à jour les différentes déclinaisons de son logiciel d’automatisation Proficy, à savoir Mobile Tasks, Cimplicity 9.0 et iFix 5.8. Les amélioration portent notamment sur l'accès aux informations et sur la sécurité.

# Développement de listes dynamiques de tâches, d'instructions interactives à exécuter pas à pas

# Visualisation des étapes critiques à accomplir
# Documentation des changements de paramètres du système
# Ajout de commentaires, de photos et d'indicateurs de performances par les opérateurs
# Recherche d'informations par filtres

# Connectivité améliorée par des protocoles supplémentaires
# Réduction du nombre d’alarmes parasites
# Prise en charge du changement dynamique de la résolution des écrans

 

GE Intelligent Platforms France

www.ge.com

Dernière modification le mardi, 09 décembre 2014 15:25
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.