MAC Solutions a ouvert une filiale en France

Rédigé par  vendredi, 03 juillet 2015 12:09

Le spécialiste britannique en communication de données industrielles et M2M, en gestion des alarmes pour l’automatisme et les process renforce ainsi son développement commercial en Europe.

Le britannique MAC Solutions, spécialisé spécialiste en communication de données industrielles et M2M (Machine-to-Machine), en gestion des alarmes et des modifications de programmes pour l’automatisme et les process, a annoncé avoir ouvert une filiale en France, à Serris (Seine-et-Marne).

Dirigé par Michel Legrand, ce bureau assure la commercialisation et le support technique aux clients en France et sur les territoires suisse et du Benelux. « Le développement de MAC Solutions sur les marchés francophone ne fait aucun doute, du fait de sa politique produit ancrée dans l’univers de l’Industrie 4.0. L’ouverture du bureau français devrait être un tremplin pour celle d’autres bureaux en Europe », explique Michel Legrand.

L’offre commercialisée s’articulera autour du logiciel de gestion des alarmes ProcessVue et de la suite d’outils AssetVue pour la gestion des indicateurs clés de performances, et la société a également signé des accords de distribution avec plusieurs partenaires, tels qu’Atvise, Cogent (OPC Tunneling), Kepware (suite de communication OPC), MDT Software et Videc.

Dernière modification le jeudi, 20 août 2015 18:01
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.