Revue Mesures > Mécanique Hydraulique Pneumatique

Vannes : quelques pistes pour faire le bon choix

Chaque année, l’industrie gaspille beaucoup d’argent à utiliser des vannes inadaptées. Un mauvais choix de vannes peut contribuer à des défaillances et provoquer donc des pertes de production qui engendrent des coûts d’immobilisation, des conditions de travail dangereuses et une dégradation de l’environnement. Swagelok énumère ici une liste de critères à prendre en compte afin de sélectionner une vanne facile à installer, fiable et non dangereuse, et qui nécessite en outre peu d’entretien et conduit à un coût d’exploitation minimal.
Dernière modification le samedi, 01 avril 2006 00:00
Connectez-vous pour commenter
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique CFM
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique Exera
23/09/2014 - 26/09/2014
Micronora
01/10/2014 - 02/10/2014
Nuklea
01/10/2014 - 02/10/2014
Ultrapropre 2014
07/10/2014 - 10/10/2014
Congrès-exposition de la SIM
07/10/2014 - 07/10/2014
Journée technique CFM
07/10/2014 - 09/10/2014
Préventica
14/10/2014 - 16/10/2014
27e Congrès A3P
  • Les modules processeurs : conçus pour les applications industrielles Les modules processeurs : conçus pour les applications industrielles
    H En près de 15 ans d'existence, les modules processeurs, ou modules COM (Computer-On-Modules), n'ont cessé d'évoluer pour s'adapter aux nouvelles générations de processeurs toujours plus complexes, performants et économes en énergie, ainsi que pour répondre aux exigences des intégrateurs en matière de compacité et de variété d'applications industrielles. Les modules COM offrent des solutions facilitant la vie des OEM…
    Lire la suite >
Hiperface

Hiperface est un standard de communication développé à l’origine par Stegmann pour transmettre sous forme numérique les informations de position d’un codeur angulaire. Hiperface utilise un câble de 8 fils (2 pour les données, 2 pour l’alimentation et 4 pour les signaux analogiques sin/cos classiques). Hiperface a deux canaux : l’un véhicule le signal sin/cos, tandis que l’autre est une classique liaison numérique RS485. A la mise sous tension, la position absolue est transmise sous forme numérique via la liaison RS-485 ; les informations de position sont ensuite transmises sous forme incrémentale et s’il y a un problème de transmission, le contrôleur (un automate programmable, un variateur de vitesse, etc.) ne connaît donc pas la position exacte de l’arbre sur lequel est monté le codeur.

A la différence de SSI, EnDat ou BiSS (les standards de communication série les plus répandus dans l’univers des codeurs), qui transmettent leurs données en mode synchrone (le contrôleur envoie des signaux d’horloge au capteur), les informations numériques de Hiperface sont transmises en mode asynchrone.

Les codeurs Hiperface peuvent comporter une mémoire interne dans laquelle sont contenues des informations liées au type de capteur, des informations de diagnostic et d’alarme. Le contrôleur peut accéder en mode lecture et écriture à cette mémoire.