Revue Mesures > Mécanique Hydraulique Pneumatique

Vannes : quelques pistes pour faire le bon choix

Chaque année, l’industrie gaspille beaucoup d’argent à utiliser des vannes inadaptées. Un mauvais choix de vannes peut contribuer à des défaillances et provoquer donc des pertes de production qui engendrent des coûts d’immobilisation, des conditions de travail dangereuses et une dégradation de l’environnement. Swagelok énumère ici une liste de critères à prendre en compte afin de sélectionner une vanne facile à installer, fiable et non dangereuse, et qui nécessite en outre peu d’entretien et conduit à un coût d’exploitation minimal.
Dernière modification le samedi, 01 avril 2006 02:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Découvrir Recevoir un n° Feuilleter S'abonner
27/09/2016 - 30/09/2016
Micronora
27/09/2016 - 29/09/2016
Sepem Industries Toulouse
29/09/2016 - 29/09/2016
Journée technique de l’Exera
29/09/2016 - 29/09/2016
Journée technique du CFM
08/11/2016 - 10/11/2016
Vision

Non classé
GEL ANTI-CORROSION

Formule enrichie utilisée comme excellent diélectrique et inhibiteur de corrosionProtection garantie. [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Panel PC sans ventilateur Panel PC sans ventilateur
    Deux nouveaux modèles de Panel PC ont enrichi la gamme d'Advantech : les PPC-3100S et PPC-3120S. Compacts et sans ventilateur, ils conviennent aux environnements difficiles.
    Lire la suite >
  • Accessoires pour lecteur de codes-barres Accessoires pour lecteur de codes-barres
    Microscan propose de nouveaux accessoires pour équiper son lecteur de codes-barres MicroHAWK : il s'agit d'un polariseur et d'un filtre diffuseur. Ils facilitent ainsi la lecture sur des surfaces réfléchissantes.
    Lire la suite >
  • Calibrateurs de température compacts Calibrateurs de température compacts
    Ametek Sensors, Test & Calibrations étend sa gamme de calibrateurs de température avec les modèles compacts de la série Jofra CTC. Conçus pour être d’une très grande simplicité (écran couleur avec navigation améliorée), ils intègrent un autoset avec jusqu’à 12 points de température préconfigurés, un test commuté avec exécutions automatiques des tests montants et descendants.
    Lire la suite >
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)