Revue Mesures > Réseaux et communications > Liaison sans fil

Des modules radio pour toutes les applications

Grâce à la libération de certaines bandes de fréquences, à l’avènement de standards et à des processeurs de plus en plus puissants, les liaisons radio connaissent un succès croissant. La technologie est désormais relativement bien maîtrisée mais elle paraît encore complexe à appréhender. Avant de mettre en oeuvre une application, l’industriel se trouve confronté à un vaste choix : suivant les applications auxquelles ils sont destinés, les modules radio se déclinent en une multitude de variantes offrant des fréquences, des protocoles et des technologies de transmission différentes. John Schwartz, spécialiste en liaisons radio chez Digi International, explique ici pourquoi ces solutions coexistent. A défaut de modules radio “universels”, il propose d’utiliser des systèmes “interchangeables”.
Dernière modification le mercredi, 15 février 2012 23:13
Connectez-vous pour commenter
20/05/2016 - 20/05/2016
Journée mondiale de la métrologie
24/05/2016 - 26/05/2016
Innorobo
31/05/2016 - 02/06/2016
Sepem Colmar
08/06/2016 - 09/06/2016
Enova Angers
09/06/2016 - 09/06/2016
Journée mondiale de l'accréditation
09/06/2016 - 09/06/2016
Delta Mu
21/06/2016 - 24/06/2016
Automatica
28/06/2016 - 30/06/2016
World Nuclear Exhibition (WNE)

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Oscilloscopes numériques à signaux mixtes Oscilloscopes numériques à signaux mixtes
    Après les modèles de la série MDO3000, Tektronix a lancé les quatre oscilloscopes numériques à signaux mixtes MDO4000C regroupant jusqu’à six appareils en un seul : analyseur logique, analyseur de spectre, analyseur de protocole, générateur de fonctions (options) et voltmètre numérique.
    Lire la suite >
  • Variateur de vitesse Variateur de vitesse
    Siemens étend la plage de puissance de son variateur en armoire Sinamics G120P Cabinet. Il contient également des fonctions intégrées pour les applications de pompage, de ventilation et de compression.
    Lire la suite >
  • Automate programmable Automate programmable
    Crouzet Automation propose un nouvel automate programmabe, l’em4 alert, doté d'un système de communication via SMS, e-mail ou FTP. Il est conçu pour faciliter la gestion et le contrôle d’installations à distance.
    Lire la suite >
PLC
Ce sigle a deux sens répandus :
- Programmable Logic Controller, sigle américain correspondant à API (automate programmable industriel) chez nous. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran. Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordées les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux pour automaticiens (décrits dans la norme IEC-1131.3).
Pour la petite histoire, on rappellera que les Américains avaient retenu dans un premier temps le terme PC (Programmable Controller), mais quand les PC que l’on connaît (Personal Computer) sont arrivés, ils savaient que l’on allait vers une grande confusion. Ils ont vite réagi et ont adopté le sigle PLC.
- PowerLine Communications, ou courants porteurs en ligne (voir la définition à CPL)