Le générateur de signaux 6 GHz modèle 3416 de Aeroflex s'adresse à l'ensemble des applications RF, mais plus particulièrement au test des réseaux locaux sans fil.
· Gamme de fréquences : 250 kHz à 6 GHz
· Gamme ±300 mV, résolution de 100 µV
· Précision (en onde continue) : inférieure à ±2  % +3,3 mV
· Commutation "fréquence" et "niveau" en moins de 5 ms
· Atténuateur électronique de –140 à +16 dBm
· Linéarité de –70dBc ACP en mode 3 GGP/WCDMA
· Sorties I&Q différentielles permettant la génération de signaux bande de base, requis aujourd'hui sur la plupart des circuits intégrés ou modules RF. Possibilité de régler la tension de polarisation jusqu'à ±3 V, indépendamment sur chacune des voies I et Q
· Option RTBB (Bande de Base Temps Réel) permettant la génération de signaux de modulation I&Q directement à partir de données numériques série ou parallèles 
· Interfaces RS232, GPIB et Ethernet
Dernière modification le mercredi, 20 juillet 2005 00:00
Connectez-vous pour commenter
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique CFM
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique Exera
23/09/2014 - 26/09/2014
Micronora
01/10/2014 - 02/10/2014
Nuklea
01/10/2014 - 02/10/2014
Ultrapropre 2014
07/10/2014 - 10/10/2014
Congrès-exposition de la SIM
07/10/2014 - 07/10/2014
Journée technique CFM
07/10/2014 - 09/10/2014
Préventica
14/10/2014 - 16/10/2014
27e Congrès A3P
14/10/2014 - 16/10/2014
World Nuclear Exhibition 2014
  • L'instrumentation et la génération Y L'instrumentation et la génération Y
    LefortengouementdesingénieursetfutursingénieursdelagénérationY(nésentre1980et2000)pourlestechnologiesmobiles grand public sera le moteur du développement de la prochaine génération d'instruments de mesure électronique. Ces jeunes ingénieursvontexigerl'intégration,danslesinstrumentsprofessionnelsqu'ilssontamenésàutiliser,destechnologiesmodernes issues des produits électroniques grand public: écrans tactiles, appareils mobiles, connectivité au nuage informatique (cloud) et intelligence prédictive. Ce qui apporte des avantages significatifs comparé aux appareils des générations précédentes.
    Lire la suite >
FID
Fame Ionization Detector, détecteur à ionisation de flamme. Ce type de détecteur est souvent utilisé en sortie de colonne de séparation d’un chromatographe en phase gazeuse afin de quantifier les différents composés.
L'échantillon à analyser est amené dans une flamme hydrogène/air, donnant lieu à une ionisation partielle des molécules organiques. Cet air passe entre deux électrodes ayant une différence de potentiel suffisante pour qu'un courant s'établisse entre elles lorsqu'il y a apparition d'ions dans la flamme. Ce courant est proportionnel au nombre d'atomes de carbone contenues dans les molécules de l'échantillon.