Le générateur de signaux 6 GHz modèle 3416 de Aeroflex s'adresse à l'ensemble des applications RF, mais plus particulièrement au test des réseaux locaux sans fil.
· Gamme de fréquences : 250 kHz à 6 GHz
· Gamme ±300 mV, résolution de 100 µV
· Précision (en onde continue) : inférieure à ±2  % +3,3 mV
· Commutation "fréquence" et "niveau" en moins de 5 ms
· Atténuateur électronique de –140 à +16 dBm
· Linéarité de –70dBc ACP en mode 3 GGP/WCDMA
· Sorties I&Q différentielles permettant la génération de signaux bande de base, requis aujourd'hui sur la plupart des circuits intégrés ou modules RF. Possibilité de régler la tension de polarisation jusqu'à ±3 V, indépendamment sur chacune des voies I et Q
· Option RTBB (Bande de Base Temps Réel) permettant la génération de signaux de modulation I&Q directement à partir de données numériques série ou parallèles 
· Interfaces RS232, GPIB et Ethernet
Dernière modification le mercredi, 20 juillet 2005 02:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Découvrir Recevoir un n° Feuilleter S'abonner
06/12/2016 - 09/12/2016
Midest
06/12/2016 - 09/12/2016
Smart Industries

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Bluetooth
Nom de code correspondant à une technologie de transmission radiofréquence (2,45 GHz) dédiée aux objets portables (téléphones, assistants personnels, notebooks, PC portables, équipements embarqués etc.). Cette technologie (issue d’un projet initié par Ericsson, IBM, Intel, Nokia et Toshiba) offre un débit brut de 1 Mbit/s avec une portée de 10 mètres (100 mètres avec amplification). Elle se caractérise par une grande robustesse et des moyens de transmission sécurisés qui permettent des échanges transparents de données entre divers équipements (synchronisation d’agendas ou de carnets d’adresses, par exemple). (Définition Electronique International Hebdo)
Bluetooth a été normalisé par l’IEEE sous la référence 802.15.1. Une version plus performante (55 Mbit/s à 100 m) vient d’être adoptée sous la référence 802.15.3
Pour la petite histoire, on rappellera que Bluetooth vient du roi viking Harald Blaatönn qui, en s’appuyant sur sa conversion au christianisme, réussit en 985 à unifier le Danemark. Bluetooth a aussi une vocation d’unification, puisqu’il s’agit d’une norme soutenue d’emblée par plusieurs fournisseurs. Dans la littérature, on lit souvent qu’en langage viking, “Blaatönn” signifie “dent bleue”. C’est une idée fausse, “Blaatönn” signifie “teint foncé” et si le terme Bluetooth a été choisi, c’est pour sa ressemblance phonétique avec “Blaatönn” et pour rendre hommage à sa volonté d’unification. Cela dit, Harald Blaatönn n’a pas eu une fin très heureuse puisqu’il a été rejeté et est mort en exil.