Identification automatique : Sato acquiert Argox

La société japonaise Sato, spécialisée dans l’impression de codes à barres, l’étiquetage et les solutions de EPC/RFID, a racheté Argox Information, qui conçoit et fabrique une large gamme d’imprimantes de codes à barres, de scanners et de terminaux portables. "Depuis octobre 2011, Sato a adopté une structure de holding, et a ainsi pu réaliser de nombreux changements positifs comme renforcer sa rentabilité, son potentiel de croissance, ou encore investir dans de nouvelles activités, ainsi que dans des activités en développement", explique Kaz Matsuyama, Pdg de Sato Holdings Corporation.
Depuis sa création en 1996, Argox s’adresse à un marché de plus en plus large. Initialement concentré sur la Chine, le Brésil et la Turquie, le fabricant commence à s’imposer comme un fournisseur majeur en solutions d’identification automatique dans des pays comme l’Inde, la Russie ou encore l’Afrique du Sud. La société devrait garder son indépendance au sein de Sato. Les deux acteurs pourront chacun tirer profit de leur rapprochement, avec une forte coopération dans la conception des produits et une réduction des coûts liés au développement.
Sato, fondée en 1940, est présente à travers des bureaux commerciaux et des services d’assistance dans plus de 20 pays. La société réalise un chiffre d’affaires de 914 M$ (exercice fiscal clôturé le 31 mars 2011).

- 18 janvier 2012 -

Dernière modification le mercredi, 18 janvier 2012 01:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.