Bureau Veritas Laboratoires accrédité Nadcap pour les essais métallurgiques

Bureau Veritas Laboratoires a obtenu l’accréditation Nadcap pour le périmètre MTL (Materials Testing Laboratory). Cette reconnaissance concerne les analyses chimiques, la métallographie et les microduretés, les essais mécaniques et les duretés. La société, filiale à 100% de Bureau Veritas, renforce ainsi son positionnement sur les marchés aéronautiques. Ses laboratoires réalisent en effet des essais, analyses et expertises sur les matériaux métalliques, polymères et composites des fabricants et sous-traitants aéronautiques. Cette annonce est certainement le début d'une longue série. Bureau Veritas Laboratoires compte en effet poursuivre sur sa lancée. Il a pour objectif à court terme de développer ses accréditations aéronautiques pour les matériaux métalliques, ainsi que pour les composites.
Pour rappel, l’accréditation Nadcap est délivrée par le PRI (Performance Review Institute), qui rassemble les plus grands acteurs de l’aéronautique.
- 15 février 2012 -
Dernière modification le mercredi, 15 février 2012 01:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Découvrir Recevoir un n° Feuilleter S'abonner
06/12/2016 - 09/12/2016
Midest
06/12/2016 - 09/12/2016
Smart Industries

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Bluetooth
Nom de code correspondant à une technologie de transmission radiofréquence (2,45 GHz) dédiée aux objets portables (téléphones, assistants personnels, notebooks, PC portables, équipements embarqués etc.). Cette technologie (issue d’un projet initié par Ericsson, IBM, Intel, Nokia et Toshiba) offre un débit brut de 1 Mbit/s avec une portée de 10 mètres (100 mètres avec amplification). Elle se caractérise par une grande robustesse et des moyens de transmission sécurisés qui permettent des échanges transparents de données entre divers équipements (synchronisation d’agendas ou de carnets d’adresses, par exemple). (Définition Electronique International Hebdo)
Bluetooth a été normalisé par l’IEEE sous la référence 802.15.1. Une version plus performante (55 Mbit/s à 100 m) vient d’être adoptée sous la référence 802.15.3
Pour la petite histoire, on rappellera que Bluetooth vient du roi viking Harald Blaatönn qui, en s’appuyant sur sa conversion au christianisme, réussit en 985 à unifier le Danemark. Bluetooth a aussi une vocation d’unification, puisqu’il s’agit d’une norme soutenue d’emblée par plusieurs fournisseurs. Dans la littérature, on lit souvent qu’en langage viking, “Blaatönn” signifie “dent bleue”. C’est une idée fausse, “Blaatönn” signifie “teint foncé” et si le terme Bluetooth a été choisi, c’est pour sa ressemblance phonétique avec “Blaatönn” et pour rendre hommage à sa volonté d’unification. Cela dit, Harald Blaatönn n’a pas eu une fin très heureuse puisqu’il a été rejeté et est mort en exil.