Compteurs divisionnaires sans-fil

Lem étend sa famille Wi-LEM ( Wireless Local Energy Meter) de compteurs d’énergie sans fil pour la mesure à distance de la consommation d’électricité ou  d’eau ainsi que la surveillance de la température et l’humidité. Avec ces compteurs, les entreprises industrielles et tertiaires peuvent analyser leur consommation et ainsi identifier les points d’amélioration.
• Puissance radio a été augmentée, passant de 1 mW à 10 mW, rendant possible une plus grande distance de communication entre les nœuds du réseau par rapport à la génération précédente
•  Communication sans fil selon le standard IEEE802.15.4
• Compteur d’énergie EMN pour la mesure de courants allant jusqu’à 2000 Aeff avec des capteurs de courant ouvrant
• Mesure l’énergie active, réactive et apparente ainsi que le courant maximum et la tension minimale
• Compteur Wi-Pulse d’impulsions doubles entrées, utilisé pour compter et transmettre les impulsions générées par les compteurs d’eau ou d’électricité d’énergie ou autres
• Capteur Wi-Zone de température et d’humidité pouvant se connecter à un réseau Wi-LEM
• Modules Wi-Pulse Wi-Zone alimentés par batterie dotés d’une antenne intégrée
• L’ensemble de ces modules fonctionne avec le répéteur Mesh Node et la passerelle Mesh Gate de Lem
• Le Mesh Node assure la liaison entre plusieurs nœuds du réseau
• Le Mesh Gate est une passerelle autonome de gestion de réseau sans fil et se connectant à un PC pour transmettre les données des capteurs
• Chaque Mesh Gate peut gérer jusqu’à 200 EMN.
Dernière modification le jeudi, 15 juillet 2010 11:05
Connectez-vous pour commenter
16/09/2014 - 18/09/2014
enova Paris
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique CFM
23/09/2014 - 23/09/2014
Journée technique Exera
23/09/2014 - 26/09/2014
Micronora
  • Ethernet Industriel : Le Paysage S'éclaircit Ethernet Industriel : Le Paysage S'éclaircit
    Pour assurer ces fonctionnalités déterministes, temps réel et temps réel critique, les acteurs du secteur des automatismes ont personnalisé les différentes couches d'Ethernet. Cette particularité a alors suscité l'émergence d'une trentaine de protocoles concurrents. Cependant, de cette foule de standards, ressortent 5 principales solutions temps réel: en particulier, EtherNet/IP, Profinet, Powerlink et EtherCAT tirent leur épingle du jeu.
    Lire la suite >
OTDM
Optical Time Division Multiplexing. Dans la technique OTDM, l’émetteur à D bit/s est constitué par N sources optiques en parallèle modulées au débit de D/N bit/s dans des modulateurs dont les signaux de sortie sont multiplexés optiquement. Cette technique nécessite que les impulsions optiques soient de type RZ de durée inférieure à T/N (T étant le temps séparant deux impulsions), afin que le multiplexage puisse se faire sans recouvrement. Par exemple, on obtiendra un signal modulé à 160 Gbit/s par multiplexage des sorties de quatre modulateurs optiques attaqués par des trains à 40 Gbit/s. (Définition Electronique International Hebdo)