Compteurs divisionnaires sans-fil

Lem étend sa famille Wi-LEM ( Wireless Local Energy Meter) de compteurs d’énergie sans fil pour la mesure à distance de la consommation d’électricité ou  d’eau ainsi que la surveillance de la température et l’humidité. Avec ces compteurs, les entreprises industrielles et tertiaires peuvent analyser leur consommation et ainsi identifier les points d’amélioration.
• Puissance radio a été augmentée, passant de 1 mW à 10 mW, rendant possible une plus grande distance de communication entre les nœuds du réseau par rapport à la génération précédente
•  Communication sans fil selon le standard IEEE802.15.4
• Compteur d’énergie EMN pour la mesure de courants allant jusqu’à 2000 Aeff avec des capteurs de courant ouvrant
• Mesure l’énergie active, réactive et apparente ainsi que le courant maximum et la tension minimale
• Compteur Wi-Pulse d’impulsions doubles entrées, utilisé pour compter et transmettre les impulsions générées par les compteurs d’eau ou d’électricité d’énergie ou autres
• Capteur Wi-Zone de température et d’humidité pouvant se connecter à un réseau Wi-LEM
• Modules Wi-Pulse Wi-Zone alimentés par batterie dotés d’une antenne intégrée
• L’ensemble de ces modules fonctionne avec le répéteur Mesh Node et la passerelle Mesh Gate de Lem
• Le Mesh Node assure la liaison entre plusieurs nœuds du réseau
• Le Mesh Gate est une passerelle autonome de gestion de réseau sans fil et se connectant à un PC pour transmettre les données des capteurs
• Chaque Mesh Gate peut gérer jusqu’à 200 EMN.
Dernière modification le jeudi, 15 juillet 2010 13:05
Connectez-vous pour commenter
20/05/2016 - 20/05/2016
Journée mondiale de la métrologie
24/05/2016 - 26/05/2016
Innorobo
31/05/2016 - 02/06/2016
Sepem Colmar
08/06/2016 - 09/06/2016
Enova Angers
09/06/2016 - 09/06/2016
Journée mondiale de l'accréditation
09/06/2016 - 09/06/2016
Delta Mu
21/06/2016 - 24/06/2016
Automatica
28/06/2016 - 30/06/2016
World Nuclear Exhibition (WNE)

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Moniteur de concentration de PM2,5 Moniteur de concentration de PM2,5
    L’AirAssure de TSI est un système de surveillance de la qualité de l’air intérieur pour les particules PM2,5. Destiné aux bâtiments, il se distingue par une conception simple et une justesse fiable, contrairement aux autres appareils du marché.
    Lire la suite >
  • Systèmes de surveillance de machines Atex et SIL 1 Systèmes de surveillance de machines Atex et SIL 1
    L’analyseur de vibrations portable CSI 2140 et le système de surveillance CSI 6500 d’Emerson Process Management disposent désormais respectivement de la certification Atex/IECEx Zone 2 et de la certification SIL 1 (selon la norme IEC 61508:2010).
    Lire la suite >
  • Transmetteur de niveau radar pour chambres de mesure Transmetteur de niveau radar pour chambres de mesure
    Avec l'Optiwave 1010, Krohne présente un nouveau transmetteur de niveau radar FMCW (6 GHz) 2 fils pour chambres de mesure et indicateurs de niveau magnétiques (MLI ; BM 26 Advanced). C’est une solution économique pour la mesure en continu de niveaux de liquides dans les applications de bypass dans la chimie, l’énergie, l’eau et les eaux usées, l'automobile…
    Lire la suite >
Diagramme en V

Les différentes phases de développement d'un logiciel applicatif peuvent être représentées sous la forme d'un diagramme en forme de V. Sur la branche gauche (descendante) du V, on trouve, de haut en bas, le cahier des charges fonctionnel, les spécifications générales, les spécifications détaillées (conception) et enfin, à la pointe du V, le codage proprement dit.  

Sur la branche montante (droite) du V, on trouve les différentes étapes de validation : tests unitaires (pour valider les différents modules de la spécification détaillée), les tests d'intégration (pour valider les spécifications générales) et enfin la recette (pour vérifier que les prescriptions du cahier des charges ont bien été respectées).