Offre spéciale

Magazine Mesures Offre Spéciale

Mesures, le mensuel des professionnels à l'affût des dernières innovations techniques.

Abonnez-vous à Mesures pendant 1 an pour 200€ HT
(au lieu de 250€ HT)

Mesures est le mensuel de référence de la filière mesure en France et traite de l'instrumentation et des automatismes industriels tels que :
 
 
  • les capteurs, transmetteurs, détecteurs,
  • la vision industrielle,
  • l'informatique industrielle...
 
Les informations traitées sont à la fois de nature technique, stratégique ou encore économique
 
2 types de contenu :
  • Outils d'aide à la décision
    Dernières nouveautés technologiques, actualités du marché et business, nouveaux produits
  • Décryptage et analyse en profondeur des technologies
    Découverte de nouvelles applications, exemples de mise en oeuvre ...
 
Le mensuel (10 numéros), c'est :
 
  • de l'actualité
La sélection produits, la vie des entreprises, le calendrier
 
  • des solutions

Pour faire le point sur de grandes problématiques sous un aspect théorique et technique
 

  • un forum ou enquête

Un point complet sur le sujet technologique, économique ou social choisi par la rédaction
 

  • un guide d'achat

Guider, conseiller les utilisateurs dans leur choix sur un produit ou une technique donnée
 

  • un marché classé

Présenter techniquement les nouveaux produits par secteur industriel

 

Si vous ne souhaitez pas certains services, veuillez décocher les cases suivantes :

 

 

 

 
Prix HT
175,00
TVA
3,68
Prix TTC
178,68
Quantité
- 1 +

logo_80ans

16/06/2020 - 17/06/2020
Journées de la mesure 2020
23/06/2020 - 26/06/2020
SITL

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
6 sigma
Six Sigma (6s) est un ensemble de stratégies, méthodes, outils de calculs statistiques, etc. qui permettent d’améliorer un processus, qu’il s’agisse d’un processus de conception, d’un processus de production, d’un processus commercial, etc. Une démarche Six Sigma peut être appliquée aux processus les plus élémentaires, comme par exemple le processus d’insertion de la notice à l’intérieur de l’emballage d’un médicament. Le but d’un projet Six Sigma est d’éliminer les causes de défauts. Pour le mettre en place, il est donc judicieux de commencer par les processus qui génèrent le plus de problèmes.
L’origine de la méthode Six Sigma remonte à 1985 : à cette époque, Motorola Semiconductors avait avancé l’argument qu’elle visait un objectif de Six Sigma pour la fabrication de composants électroniques. Sigma désigne l’écart type d’un processus (voir définition de écart type). Dans toute production, on se fixe des limites de tolérance haute et basse. Un processus 'un sigma' (1s), ça signifie que 68,26 % des pièces produites se trouvent à l’intérieur des limites de tolérance. Pour un processus 'deux sigma' (2s), ce pourcentage monte à 95,46 %. Et ainsi de suite. Un processus Six Sigma (6s) signifie que 99,999998 % des pièces produites sont à l’intérieur des limites de tolérance, c’est-à-dire qu’il y a moins d’une pièce défectueuse sur 50 millions. Du moins en théorie. En fait, en pratique, le taux de défaut retenu pour un processus Six Sigma est de 3,4 ppm (3,4 pièces défectueuses sur un million). Ce chiffre ne doit rien au hasard. On part du principe que le process Six Sigma n’est pas forcément centré par rapport aux limites de tolérances. On s’autorise un écart de ±1,5s par rapport au centre et les calculs permettent alors d’arriver à un taux de 3,4 ppm.
Cela dit, la plupart des processus actuels relèvent plutôt du 3s, voire 3,5s. Mais c’est parfois beaucoup plus : pour ses moteurs d’avions, General Electric parle d’un objectif de 20s !