Performance énergétique : Orygeen s’implante en Belgique

Rédigé par  jeudi, 10 janvier 2019 11:59
De gauche à droite : Jean-Marc Spiltoir, administrateur, Marco Caputo, président d'Orygeen, Jean Michel Dols, administrateur, Jean Pierre Riche, directeur général d’Orygeen, Pierre Morane, président délégué d'Orygeen. De gauche à droite : Jean-Marc Spiltoir, administrateur, Marco Caputo, président d'Orygeen, Jean Michel Dols, administrateur, Jean Pierre Riche, directeur général d’Orygeen, Pierre Morane, président délégué d'Orygeen.

La société de conseil française a en effet racheté le bureau d’études 3J Consult à la fin 2018.

Le français Orygeen, société de conseil et de services en performance énergétique, a réalisé l’acquisition du belge 3J Consult, un bureau d’étude spécialisé en thermique industrielle, pour un montant non dévoilé.

Fondé il y a 35 ans à Wavre (Belgique), le bureau d’études a acquis des compétences en thermique et en récupération de chaleur dans les industries d’énergie intensives (sidérurgie, chimie, céramique, etc.). 3J Consult accompagne des grandes entreprises industrielles dans leurs démarches d’efficacité énergétique et a même mis au point la méthodologie d’audit utilisée en Wallonie et, plus récemment, en France.

« Nous sommes enthousiastes de rejoindre Orygeen pour accélérer notre développement en France et en Belgique et compléter ainsi l’offre de services à nos clients historiques », indique Jean-Michel Dols, président de 3J Consult. « Cette acquisition s'inscrit parfaitement dans notre vision de constituer un acteur européen de la performance énergétique capable d’accompagner ses clients, depuis la définition de la stratégie énergétique jusqu’à la mise en œuvre concrète des solutions définies site par site », ajoute Marco Caputo, président d'Orygeen.

Avec cette acquisition, qui succède à celles de Sunvie, spécialiste du photovoltaïque en B2B, à l’été 2017 et de Francenergies, installateur expert en performance énergétique, fin 2017, le français vise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros à l'horizon 2021, autour de ses quatre métiers : l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, le stockage et flexibilité et les achats d’énergie.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/05/2019 - 20/05/2019
Café débat sur la métrologie
21/05/2019 - 23/05/2019
Preventica Paris
22/05/2019 - 23/05/2019
PEFTEC 2019
23/05/2019 - 23/05/2019
A3P Métrologie
05/06/2019 - 06/06/2019
Atmos’Fair
05/06/2019 - 05/06/2019
Journée technique du CFM
12/06/2019 - 13/06/2019
Expo Biogaz
17/06/2019 - 23/06/2019
Salon international de l'aéronautique et de l'espace
18/06/2019 - 18/06/2019
Energy Class Factory

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Powerlink

Ethernet Powerlink est un réseau Ethernet temps réel et déterministe, présentant un temps de cycle de 200 µs et une gigue meilleure que 1 µs. Ce réseau utilise des composants Ethernet tout à fait standards. Au niveau de la couche physique du modèle OSI, il utilise le mode CSMA/CD (accès multiple avec détection de collision). Normalement, ce mode ne permet pas de garantir le temps réel. En fait, c’est au-dessus, au niveau de la couche MAC (accès au réseau), que se fait la différence : Powerlink utilise la technique SCNM (Slot Communication Network Management), qui permet de gérer un accès séquentiel aux différents équipements connectés au réseau, rendant impossible un accès simultané de deux équipements, et évitant ainsi tout risque de collision.

Powerlink atteint ses performances temporelles optimales lorsqu’il est dans le mode "Protected Mode", dédié au temps réel "dur". Il existe un mode "Open Mode", pour lequel il est possible de mixer des données temps réel et des données qui ne le sont pas. Les données temps réel sont traitées de manière déterministe mais avec des temps de cycle de l’ordre de la milliseconde (au lieu de 200 µs).

Powerlink est au départ une initiative de la société autrichienne B&R. C’est aujourd’hui un standard ouvert géré par l’association EPSG. Cette association travaille en coopération avec l’association CANopen : au niveau de la couche application, Powerlink peut travailler avec les profils des capteurs/actionneurs de CANopen.