Efficacité énergétique : Allice ouvre son capital à deux CTI

Rédigé par  jeudi, 18 juin 2020 11:21

Le Centre technique des industries de la fonderie (CTIF) et le Centre technique de matériaux naturels de construction (CTMNC) sont les nouveaux actionneurs de la structure d’animation.

Deux ans après sa création, l’Alliance industrielle pour la compétitivité et l’efficacité énergétique (Allice), la structure d’animation dédiée à l’efficacité énergétique dans l’industrie, vient d’ouvrir son capital à deux nouveaux actionneurs, à savoir le Centre technique des industries de la fonderie (CTIF) et le Centre technique de matériaux naturels de construction (CTMNC).

En comptant parmi ses actionnaires déjà trois centres techniques industriels (CTI) – il s’agit du Cetiat, du Cetim et du CTCPA, le quatrième membre étant ENEA Consulting –, Allice jouit d’une culture technique sur les filières respectives de l’aéraulique et de la thermique, de la mécanique et de l’agroalimentaire.

Afin d’accélérer son développement, la structure doit rassembler plus d'acteurs de l'offre et de la demande autour des objectifs nationaux de décarbonation de l'industrie. Avec l’arrivée du CTIF et du CTMNC, Allice élargit ainsi le spectre de ses actions à destination des industriels, au travers d’une transversalité étendue, d’une mutualisation des réflexions et de l'émergence de projets collaboratifs innovants.

Depuis son lancement, la structure, qui réunit 21 adhérents (fournisseurs de solutions, industriels, énergéticiens et prescripteurs) et a nommé Eliéta Carlu au poste de directrice en début d’année, a déjà mené six études, tels que le potentiel d’électrification des procédés industriels, le potentiel de stockage de chaleur dans l’industrie et le potentiel de stockage de chaleur dans l’industrie, ces trois études étant en cours.

Allice a également initié trois projets collaboratifs : l’instrumentation optimale, pour le suivi des performances énergétiques d’un procédé industriel, la méthodologie d’analyse de données, permettant d’identifier les régimes stables pour les procédés industriels, et la modélisation de séchage et régulation prédictive, pour optimiser le fonctionnement des séchoirs. En parallèle, la structure a mise en place l'organisation de réunions régulières des adhérents (Club Prime).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Hygromètre portable Atex Hygromètre portable Atex
    Pour les mesures de traces dans les gaz et l’air comprimé dans les applications industrielles, Shaw propose désormais l’hygromètre portable SDHmini-Ex qui est certifié à sécurité intrinsèque Atex, IECEx et UL.
    Lire la suite >
  • Multimètres portables Bluetooth Multimètres portables Bluetooth
    Sefram Instruments (B+K Precision) complète son offre d’instruments de mesure capables de communiquer en Bluetooth, via l’application Sefram Connect (Android et iOS), avec les multimètres numériques 6 000 points portables 7220, 7221 et 7223.
    Lire la suite >
  • Solution de test PCI Express Gen5 Solution de test PCI Express Gen5
    La nouvelle solution de test PCI Express compatible avec la spécification de la 5e génération (Gen5) d’Anritsu est basée sur l’analyseur de qualité du signal MP1900A, un logiciel d’automatisation pour la calibration et un logiciel de mesure BER compatible avec le filtre SKP.
    Lire la suite >
DCO
Demande chimique en oxygène. La DCO, contrairement à la DBO, ne s'intéresse qu'aux phénomènes chimiques. La DCO est définie comme étant la quantité d'oxygène équivalente à la quantité de dichromate consommée par les matières lorsqu'on traite un échantillon d'eau avec cet oxydant dans des conditions bien déterminées. La mesure de la DCO consiste à oxyder l'échantillon au dichromate puis à mesurer le dichromate restant.