Rachat d’Alstom : le duo Siemens-Mitsubishi fait une offre

Rédigé par  vendredi, 20 juin 2014 15:11

C’est finalement le duo germano-japonais Siemens-Mitsubishi Heavy Industries, et non Siemens seul, qui a fait une offre pour racheter l’activité Energie d’Alstom. Mais celle-ci n’a que peu de chance d’aboutir. Entre autres parce que le montant proposé ne dépasse pas 7 milliards d’euros, alors que GE en offre plus de 12...

On est bien loin de la création de deux géants européens de l’énergie (côté allemand) et des transports (côté français) que laissaient présager les intentions de Siemens lorsqu'il avait proposé il y a quelques semaines de racheter l’activité énergie d’Alstom pour contrer l’offre initiale de GE Electric. Le groupe allemand, lui aussi en proie à des difficultés financières, a finalement décidé d’inviter le conglomérat japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) dans la danse pour le soutenir dans cette proposition de rachat.

Il n’est donc plus question ici de créer deux entités franco-allemandes mais plutôt de donner naissance à plusieurs sociétés communes entre ces trois acteurs dans le cadre d’un montage complexe qui risque de refroidir encore davantage les salariés et la direction d’Alstom. General Electric tient donc plus que jamais la corde dans cette histoire d’autant qu’il s’est engagé à au moins maintenir les emplois, voire à en créer.

L’offre du duo germano-japonais a d’autant moins de chance d’aboutir que son offre se situe aux alentours de 7 milliards d’euros alors que le groupe américain a mis 12,5 milliards sur la table. Verdict dans les prochains jours.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que l'offre de Siemens-Mitsubishi Heavy Industries a été améliorée, notamment avec un montant d'acquisition augmenté à 8,2 milliards de d'euros.

Dernière modification le vendredi, 20 juin 2014 15:25
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo

Mesure physique, analyse chimique
Experts en analyses physico-chimiques

Avec plus de 35 ans d'expérience en analyse physico-chimique et une présence dans le monde entier, [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Sondes de température pour l’agroalimentaire Sondes de température pour l’agroalimentaire
    B+B Sensors a lancé 13 sondes de température : la sonde à visser 0627 0616-100, la sonde à pyrolyse 0625 0279-39 et les sondes à pénétration 0600 007-11, 0600 0028-10, 0600 0065-100, 0600 0065-101, 0600 0066-101, 0600 0067-101, 0600 1105, 0600 1112-100, 0600 1112-101, 0600 1114-100 et 0600 1114-101.
    Lire la suite >
  • Antenne goniométrique pour localisation Antenne goniométrique pour localisation
    Narda Safety Test Solutions (STS ; groupe L3Harris Technologies) a présenté son antenne goniométrique automatique ADFA 2 (Automatic Direction Finding Antenna). Avec une gamme de fréquence étendue, elle permet, associée au récepteur temps réel SignalShark, de localiser de manière précise et sûre des signaux RF.
    Lire la suite >
  • Pince ampérométrique à bec ultra mince Pince ampérométrique à bec ultra mince
    Avec la pince ampérométrique 4 000 points à bec ultra mince VC-337 de Voltcraft, les utilisateurs peuvent saisir bien plus facilement un câble de section jusqu'à 6 mm2 et situé entre une goulotte et un bornier qu'avec une pince conventionnelle.
    Lire la suite >
FPGA
Field Programmable Gate Array. Il s’agit d’un circuit intégré prédiffusé programmable intégrant un réseau de portes logiques qui peut être programmé électriquement par l’utilisateur (d’où le nom de “field”, sur site).