Le projet MEMAN s'engage pour une Europe industrielle efficace

Rédigé par  mercredi, 04 mars 2015 14:39

En tant que partenaire de MEMAN, le Cetim se fait l’écho de ce programme chargé de doter l’industrie européenne de méthodes innovantes pour optimiser la consommation des ressources.

Lancé en janvier 2015, le projet européen MEMAN (Integral Material and Energy flow MANagement in manufacturing metal mechanic sector) s’est donné pour objectif l’amélioration de la compétitivité des entreprises de la mécanique et de la métallurgie, représentant l’un des secteurs industriels les plus importants de l’UE28. L’approche novatrice recherchée consiste à envisager l’optimisation des ressources pour toute la chaîne de valeurs de la fabrication plutôt que pour une entreprise ou un process isolé, visant ainsi une meilleure efficacité de l’ensemble des maillons que forment l’énergie, les matières premières et tous les autres approvisionnements.

Ce projet se compose de quinze partenaires issus de six pays et regroupe aussi bien des industries que des PME ou des experts en modèles éco-innovants. Concrètement, le développement des nouvelles approches organisationnelles et techniques va être guidé par des clusters d’entreprises représentant trois chaînes de valeurs différentes: la fonderie (mené par la Corporation Mondragon au Pays Basque, Espagne), l’usinage (avec Mecanic Vallée et Technofi, France) et le traitement de surface (avec EFFIO, Allemagne et Autriche).

Le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) s’engage ainsi dans ce projet aux côtés du cluster Mecanic Vallée, labellisé « grappe d’entreprises » des régions Limousin et Midi-Pyrénées.

L’étude des scénarios fonderie, usinage et traitement de surface, doit fournir à l’industrie européenne des outils couvrant toute la chaîne de valeurs, de la R&D à la fabrication, en passant par l’analyse des données, l’aide à la décision, la gestion des flux de matières premières, d’énergie et des approvisionnements. MEMAN vise donc à modifier les modèles de production des filières de la mécanique et de la métallurgie pour obtenir une réduction de la consommation d’énergie, des émissions de CO2 et du coût du cycle de vie des produits.

A l’échelle européenne, cette démarche revêt une importance économique stratégique, étant données les fluctuations des prix de l’énergie et des matières premières, combinées aux exigences de réduction des émissions de gaz à effet de serre. A ce titre, MEMAN va recevoir près de 6 millions d’euros de l’Union européenne dans le cadre du programme de financement de la recherche et de l’innovation Horizon 2020. Le projet est planifié jusqu’en juin 2018, sous la coordination de Mondragon Corporation.

Dernière modification le mercredi, 04 mars 2015 14:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
UMTS
Universal Mobile Telecommunications System, système de télécommunication mobile universel. L’UMTS est une norme de téléphonie mobile de troisième génération (dite 3G) mise en œuvre en Europe.
La première génération de la téléphonie mobile a été mise en place dans les années 70-80, et elle était limitée aux véhicules automobiles (taxis, ambulance, police, etc.). Celle-ci nécessitait des équipements assez lourds.
La deuxième génération est arrivée des années 90 avec le GSM, réseau de téléphonie numérique. Celle-ci a connu une évolution importante avec le GPRS (fonctions multimédia), parfois appelée génération 2D et 1/2.
Les réseaux de troisième génération, avec de plus grandes possibilités de communication multimédia (en termes de débit notamment) sont opérationnels depuis 2001 au Japon. Ils arrivent en Europe (UMTS).