Un moteur s’approche encore plus des 100 % d’efficacité énergétique

Rédigé par  vendredi, 17 novembre 2017 09:50

Lors du test d’un moteur synchrone avant livraison au client, ABB a constaté un rendement supérieur de 0,25 % à la valeur supérieure garantie, ce qui pourrait représenter une économie d’énergie substantielle sur la longue durée de vie des équipements.

Le groupe ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux spécialisés dans les automatismes et l’énergie, a réalisé des essais sur un moteur synchrone à 6 pôles de 44 MW, préalablement à l'installation chez le client. Les résultats ont révélé un rendement supérieur de 0,25 % au niveau de 98,8 % stipulé dans le contrat. Une amélioration qui pourrait se traduire, selon l’estimation du fabricant, par une économie d’électricité d’environ 500 000 dollars sur les 20 ans de durée de vie moyenne du moteur.

« La facture d’électricité étant de loin le principal poste de dépense associé à ce type de moteur, un tel niveau d’économie aura un impact considérable sur les bénéfices », déclare Sami Atiya, président de la division Robotic and Motion d’ABB. Ces constatations interviennent dans un contexte d’augmentation de la demande mondiale en énergie, qui pourrait encore croître de 50 % d’ici 2030, d’après l’Agence internationale de l’énergie. S’il est nécessaire de trouver de nouvelles ressources, la réduction de la consommation de l’énergie disponible reste un enjeu majeur, avec un potentiel d’économie important identifié dans l’industrie, notamment dans le domaine des applications motorisées.

Pour reprendre l’exemple des essais rapporté par ABB, il s’agissait d’un moteur synchrone à courant alternatif de la gamme AMS, destiné aux compresseurs d’une unité de séparation d’air pour un fournisseur de gaz industriels. Ce type d’équipement est couramment utilisé pour l’entraînement de ventilateurs, de pompes, de broyeurs ou encore de treuils, dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la chimie, des mines, du traitement de l’eau ou de la papeterie. Le rendement d’un tel moteur se situe en moyenne entre 98,2 et 98,8 %. En cas de service continu, ABB estime que l’amélioration de 0,25 % pourrait représenter une économie de 1 000 MWh par an.

Dernière modification le vendredi, 17 novembre 2017 09:50
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Analyseur de bruit de phase Analyseur de bruit de phase
    Pour caractériser les réseaux 5G, les aéronefs militaires et civiles, les communications satellites, etc., Microchip Technology propose désormais l’analyseur 53100A. Il permet de mesurer le bruit de phase, la gigue, les déviations Allen (ADEV), Allen modifiée, Hadamard (HDEV) et temporelle (TDEV).
    Lire la suite >
  • Thermistances NTC à bille Thermistances NTC à bille
    La nouvelle série ENTC de Variohm EuroSensor est une famille de thermistances NTC haute sensibilité, disponibles en encapsulation (revêtement) en verre (ENTC G1B) ou en époxy (ENTC EB). Elles sont destinées aux applications à tolérance stricte et/ou de contrôle précis de petits changements de température.
    Lire la suite >
  • Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz Oscilloscopes numériques 70 à 200 MHz
    Les oscilloscopes numériques d’entrée de gamme TBS2000B sont les successeurs de ceux de la série TBS2000 de Tektronix. Un modèle de bande passante de 200 MHz est désormais disponible, en plus des modèles 70 et 100 MHz.
    Lire la suite >
GPS

Ce sigle très répandu a deux sens :

  • Global positionning System. Système de navigation basé sur un ensemble de 24 satellites militaires dont l’accès est autorisé aux civils. Par recoupement des signaux RF émis par au moins quatre de ces satellites, un récepteur GPS terrestre calcule sa latitude, sa longitude et son altitude avec une précision allant de quelques mètres (applications militaires) à 100 mètres (applications civiles telles que la navigation automobile).
    Pour calculer la position, il faut une échelle de temps très précise. Le GPS délivre aussi un “temps GPS” qui a démarré le 6 janvier 1980.
  • Geometric Product Specification, spécification géométrique des produits. Un vaste ensemble de normes a été élaboré sur une nouvelle manière de présenter la cotation géométrique des produits, sans oublier les états de surface.