Un moteur s’approche encore plus des 100 % d’efficacité énergétique

Rédigé par  vendredi, 17 novembre 2017 09:50

Lors du test d’un moteur synchrone avant livraison au client, ABB a constaté un rendement supérieur de 0,25 % à la valeur supérieure garantie, ce qui pourrait représenter une économie d’énergie substantielle sur la longue durée de vie des équipements.

Le groupe ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux spécialisés dans les automatismes et l’énergie, a réalisé des essais sur un moteur synchrone à 6 pôles de 44 MW, préalablement à l'installation chez le client. Les résultats ont révélé un rendement supérieur de 0,25 % au niveau de 98,8 % stipulé dans le contrat. Une amélioration qui pourrait se traduire, selon l’estimation du fabricant, par une économie d’électricité d’environ 500 000 dollars sur les 20 ans de durée de vie moyenne du moteur.

« La facture d’électricité étant de loin le principal poste de dépense associé à ce type de moteur, un tel niveau d’économie aura un impact considérable sur les bénéfices », déclare Sami Atiya, président de la division Robotic and Motion d’ABB. Ces constatations interviennent dans un contexte d’augmentation de la demande mondiale en énergie, qui pourrait encore croître de 50 % d’ici 2030, d’après l’Agence internationale de l’énergie. S’il est nécessaire de trouver de nouvelles ressources, la réduction de la consommation de l’énergie disponible reste un enjeu majeur, avec un potentiel d’économie important identifié dans l’industrie, notamment dans le domaine des applications motorisées.

Pour reprendre l’exemple des essais rapporté par ABB, il s’agissait d’un moteur synchrone à courant alternatif de la gamme AMS, destiné aux compresseurs d’une unité de séparation d’air pour un fournisseur de gaz industriels. Ce type d’équipement est couramment utilisé pour l’entraînement de ventilateurs, de pompes, de broyeurs ou encore de treuils, dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la chimie, des mines, du traitement de l’eau ou de la papeterie. Le rendement d’un tel moteur se situe en moyenne entre 98,2 et 98,8 %. En cas de service continu, ABB estime que l’amélioration de 0,25 % pourrait représenter une économie de 1 000 MWh par an.

Dernière modification le vendredi, 17 novembre 2017 09:50
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Capteur de couple Capteur de couple
    La gamme de mesure du capteur de couple T22 de HBM s'étend répondant ainsi aux besoins de mesures de petits couples, notamment dans l’industrie du roulement.
    Lire la suite >
  • Système d’entrées/sorties décentralisé Système d’entrées/sorties décentralisé
    Le nouveau système d’entrées/sorties décentralisé Simatic ET 200SP HA de Siemens a été est développé pour l’industrie des procédés.
    Lire la suite >
  • Alimentations de laboratoire Alimentations de laboratoire
    En plus d’être compactes et silencieuses (via une régulation automatique du ventilateur), les alimentations de laboratoire de la série NGE100 de Rohde & Schwarz intègrent des voies isolées galvaniquement pouvant être connectées en série ou en parallèle pour augmenter les tensions ou les puissances de sortie.
    Lire la suite >
CompactFlash
Les mémoires Flash sont un type particulier de mémoire morte qui s'apparente à la technologie EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory). Il s’agit de mémoires non volatiles, c'est-à-dire que les données qu'elles contiennent sont conservées en l'absence d'alimentation électrique, mais elles peuvent être modifiées aisément par application d'un courant.