Nidec s’allie au CEA pour concevoir les moteurs de demain

Rédigé par  vendredi, 22 février 2019 14:12

Le groupe japonais s’engage pour cinq ans avec le CEA pour accélérer le développement de technologies innovantes, gages de moteurs plus efficaces, plus fiables et plus compétitifs.

Le japonais Nidec, fournisseur à l’échelle mondiale de moteurs électriques, vient de s’engager par le biais de ses divisions Leroy-Somer et Nidec ASI, dans un partenariat de cinq ans avec la direction de la recherche technologique du CEA, organisme public français de recherche, afin de concevoir et de développer les futures générations de produits pour l’industrie. La joint-venture Nidec-PSA emotors est également partie prenante dans ce projet.

Dans un contexte où plus de 55 % de la consommation mondiale d’électricité est due aux moteurs électriques, Nidec se concentre sur l’offre de solutions toujours plus efficaces, fiables et compétitives, couvrant les applications de moteurs et de conversion d’énergie de nombreux secteurs industriels, tels que l’automobile, la robotique, la logistique, l’énergie, le ferroviaire, l’agroalimentaire ou bien encore les procédés de fabrication. Face à cet enjeu d’efficacité énergétique, le nouveau partenariat vise à accélérer l’émergence d’innovations de rupture répondant aux besoins du marché avec une valeur ajoutée élevée, ce qui passe par la combinaison sur-mesure de différentes technologies, en particulier dans le domaine des matériaux et de l’électromagnétisme.

Si le CEA va bénéficier de l’approche performante de Nidec renforcée par ses produits mis en œuvre dans de multiples applications, le japonais se félicite quant à lui de « l’accès privilégié aux ressources et aux compétences technologiques du CEA qui va aider à développer plus vite les solutions innovantes de demain ». Une alliance qui s’inscrit dans la stratégie d’innovation de Nidec, ouvert au monde universitaire et investi dans la recherche fondamentale et appliquée au sein de nombreux centres de R&D au niveau international.

Dernière modification le vendredi, 22 février 2019 14:12
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
FFT
Fast Fourier Transform, transformée de Fourier rapide. On sait depuis longtemps réaliser des transformées de Fourier d’un signal, à l’aide d’électroniques analogiques (mises en œuvre notamment dans les analyseurs de spectres). Lorsque les électroniques numériques sont apparues, on a naturellement cherché à calculer numériquement la transformée de Fourier des signaux. Mais ces calculs étaient longs, jusqu’à ce qu’apparaisse un nouvel algorithme qui a permis de fortement réduire le temps de calcul. Cet algorithme a été baptisé “fast” (rapide, en anglais). Et c’est ainsi qu’est apparu le terme FFT. Aujourd’hui, quand on parle d’un analyseur FFT, il s’agit d’un appareil qui assure une fonction d’analyse spectrale et qui calcule numériquement le spectre.
Ceci étant, malgré les progrès accomplis par les calculateurs, les analyseurs FFT restent relativement lents et sont réservés à l’analyse de signaux acoustiques, de vibrations ou à l’analyse d’asservissements (quelques centaines de kHz tout au plus). Quand on dit qu’un analyseur FFT est “temps réel jusqu’à 20 kHz”, cela signifie qu’il va calculer le spectre d’un signal jusqu’à 20 kHz, sans perdre aucune information sur le signal d’entrée. L’analyseur peut calculer les raies spectrales supérieures à cette fréquence, mais il perd alors la notion de “temps réel” : autrement dit, le temps de calcul est trop long pour pouvoir prendre en compte la totalité des échantillons du signal et des portions de ce signal sont perdues.