Datalogic étend son offre de scanners laser

Rédigé par  jeudi, 15 février 2018 15:42

Les différents modèles permettent la lecture de codes-barres dans les applications automobiles, agroalimentaires, pharmaceutiques, etc.

L’italien Datalogic, fabricant de solutions d’identification et d’automatisation des processus, vient de lancer la série de scanners laser compacts DS5100. Les différents modèles disponibles se caractérisent notamment par des performances de lecture supérieures des codes-barres et une connectivité industrielle intégrée (1 ou 2 ports Ethernet, Profinet I/O et EtherNet/IP, interface ID-Net).

Grâce à des portées moyenne (200 à 1 000 mm) et longue (300 à 1 400 mm), à la présence d’un miroir linéaire ou oscillant et à des modèles supportant des températures négatives (jusqu’à -35 °C), les scanners laser DS5100 permettent de couvrir une large gamme d'applications telles que la traçabilité de production, la fin de ligne, les entrepôts automatisés, l’intralogistique, la lecture de palettes, les environnements froid, etc.

On retrouve également la technologie DST (Digital Signal Technology) pour la stabilité des performances, quelles que soient les conditions d’utilisation, l’algorithme de reconstruction ACR 4 et la technologie Packtrack, d’où la possibilité de lecture de codes-barres à faible qualité et/ou faible contraste, les étiquettes endommagées ou se présentant sous un angle d’inclinaison élevé.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.