Marché des commutateurs Ethernet: plus de 11 % de croissance attendus

Rédigé par  lundi, 06 mars 2017 15:52

Technavio publie une étude du marché mondial des commutateurs Ethernet industriels qui prévoit un CAGR de plus de 11 % pour les 5 ans à venir, croissance portée par l’adoption généralisée de cette technologie et par l’automatisation des process de fabrication.

Le cabinet Technavio a réalisé une étude du marché mondial des commutateurs Ethernet industriels administrables qui, après avoir généré 739,7 millions de dollars en 2016, devrait peser 1,27 milliard en 2021, affichant ainsi un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de plus de 11 %. Une évolution résultant de l’adoption à grande échelle de la technologie Ethernet qui vient remplacer les protocoles de bus de terrain dans tous les instruments, capteurs, contrôleurs, etc. Avec l’automatisation des process industriels, on constate un besoin croissant en gestion du trafic de données qui se traduit par une hausse de la demande de commutateurs Ethernet administrables. Le rapport voit également dans l’émergence de la technologie PoE (Power over Ethernet) un facteur de croissance potentiel car elle apporte l’avantage supplémentaire d’un câblage réduit.

En ce qui concerne les fournisseurs de commutateurs Ethernet industriels, Technavio décrit un marché caractérisé par une forte consolidation, avec la quinzaine d’acteurs étudiés représentant plus de 65 % des revenus. Parmi eux, les cinq plus importants identifiés dans le rapport sont Beckhoff, Cisco, Rockwell Automation, Schneider Electric et Siemens. Notons deux points qui ressortent de l’analyse: tout d’abord, des fournisseurs prépondérants dans le monde de l’IT (technologies de l’information) ont réussi à prendre une place significative sur le marché industriel, s’imposant notamment au travers de leurs interfaces logicielles et de leurs outils de management. D’autre part, il apparaît que les industriels privilégient les fournisseurs de premier ou de second rang pour leurs systèmes de communication, vu le caractère hautement critique des process de fabrication.

 

Dernière modification le jeudi, 09 mars 2017 16:15
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

04/05/2017 - 04/05/2017
Journée régionale de l’électronique
16/05/2017 - 18/05/2017
Innorobo
16/05/2017 - 16/05/2017
Journée technique du CFM
17/05/2017 - 18/05/2017
HydroGaïa
31/05/2017 - 01/06/2017
Mesures Solutions Expo
31/05/2017 - 01/06/2017
ExpoBiogaz

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Déterminisme
Le mot est employé un peu à toutes les sauces et souvent abusivement. Pour Le Petit Robert, le déterminisme est un “principe scientifique suivant lequel les conditions d'existence d'un phénomène sont déterminées, fixées absolument de telle façon que, ces conditions étant posées, le phénomène ne peut pas ne pas se produire”. Le même dictionnaire donne une autre définition : “doctrine philosophique suivant laquelle tous les événements sont liés et déterminés par la chaîne des événements antérieurs”.
Dans le domaine des automatismes, on dit souvent qu’une commande est déterministe lorsque les mêmes causes produisent les mêmes effets, pour un même état initial. Et cela doit être vrai même si des parasites ou des situations imprévues surviennent. On est assez proche de la première définition du Petit Robert.
Quand on dit que la norme EN954 relative aux systèmes de sécurité machine est d’essence “déterministe”, on est également dans l’esprit de la définition du dictionnaire (on oppose la norme “déterministe” EN954 à la norme IEC61508, également dédiée à la sécurité, qui est d’essence “probabiliste”).
Mais la plupart des gens accordent encore un autre sens au mot “déterminisme” : c’est qu’une action donnée doit être effectuée dans un temps bien délimité. C’est ainsi que l’on dit que la plupart des bus de terrain et les réseaux locaux à jeton sont déterministes parce que l’on est sûr qu’un échange d’informations se fera dans un temps bien défini (plus précisément, on est assuré que le temps pour effectuer une tâche ne dépassera pas une certaine limite connue). A l’inverse, le réseau Ethernet type “à détection de collision” n’est pas considéré comme étant déterministe car avec son système d’accès aléatoire et la détection de collision (CSMA/CD), une demande d’accès au réseau peut être différée si celui-ci est trop chargé : dans ce cas, on ne peut pas garantir qu’une demande d’échange d’information se fera dans un temps bien délimité, quelles que soient les circonstances. Dans le même ordre d’idée, on peut dire qu’un système “temps réel” (aller à ce mot pour la définition) est déterministe. Mais l’inverse n’est pas forcément vrai : ce n’est pas parce qu’un système est déterministe qu’il est temps réel.