Spécial Global Industries - Siemens et le CEA créent le MindSphere Center dédié à l’Industrie 4.0

Rédigé par  vendredi, 30 mars 2018 13:23

Situé sur le campus de Paris-Saclay, cet espace collaboratif de R&D sera consacré à l’analyse de données, à l’intelligence artificielle et à la cybersécurité au service de la transformation numérique dans l’industrie.

C’est à l’occasion du salon Global Industrie qui ferme ses portes aujourd'hui même que Siemens France et le CEA ont annoncé leur intention de collaborer pour la création du MindSphere Center, un centre de R&D dans les domaines de l’analyse de données, de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité destinés à la transformation numérique dans l’industrie. Les solutions innovantes développées seront basées sur MindSphere, la plate-forme cloud de Siemens pour les applications de l’Internet industriel des objets (IIoT).

« Les services basés sur l’exploitation des données deviennent la principale source de création de valeur. Avec le centre MindSphere, nous renforçons notre rôle de partenaire de l’Industrie du futur en plaçant la donnée au cœur des projets de transformation numérique de nos clients », explique Vincent Jauneau, directeur des divisions Digital Factory et Process Industries & Drives de Siemens France. Même motivation du côté de Christophe Gégout, administrateur général adjoint du CEA: « Ce partenariat illustre l’attractivité croissante du CEA et de son écosystème d’innovation, au carrefour de la recherche et de l’industrie, en particulier dans le domaine du numérique ».

Implanté sur le campus de Paris-Saclay

Le MindSphere Center sera situé stratégiquement sur le campus de Paris-Saclay, au cœur du projet DigiHall, futur pôle de recherche sur les technologies du numérique et de l’intelligence artificielle. Il regroupera plus d’une centaine de personnes issues des équipes de Siemens, du CEA et de start-up françaises telles que Braincube, un éditeur de solutions cloud spécialisé dans l’intelligence artificielle au service de l’industrie et partenaire de Siemens depuis déjà deux ans. De plus, les industriels intéressés par la transformation numérique pourront intégrer des équipes du centre MindSphere dans des espaces collaboratifs mis en place en fonction des projets.

Dernière modification le vendredi, 30 mars 2018 13:35
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Camera intelligente Camera intelligente
    La caméra intelligente Neon-1021 x86 d'ADlink Technologies intègre différents logiciels de vision, permettant de choisir le mieux adapté et de profiter d’un éventail de fonctions très étendu.
    Lire la suite >
  • Logiciel d'ingénierie
 Logiciel d'ingénierie

    Siemens a ajouté des extensions fonctionnelles à son outil d'ingénierie TIA Portal V15.1. Celles-ci sont axées sur les tests et les simulations.

    Lire la suite >
  • Kit de développement pour caméras 3D Kit de développement pour caméras 3D
    IDS Imaging Development Systems diffuse la version 2.2 du kit de développement logiciel (SDK) pour ses caméras 3D Ensenso. Il offre un traitement d'image plus efficace, basé sur une carte graphique Nvidia CUDA (Compute Unified Device Architecture) avec processeur graphique (GPU).
    Lire la suite >
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).