Siemens et Chronicle renforcent la cybersécurité des industries de l’énergie

Rédigé par  vendredi, 07 juin 2019 17:12

Le groupe allemand intègre la plate-forme Backstory, capable de stocker et d’organiser dans le cloud des données de sécurité issues d’infrastructures industrielles critiques, à des fins d’analyse et de détection des cybermenaces.

Le groupe Siemens  vient de s’engager dans un partenariat avec Chronicle, une start-up spécialisée en télémétrie de données de sécurité lancée par l’américain Alphabet, avec pour objectif de protéger les infrastructures critiques des industries de l’énergie contre les cyberattaques. En combinant les compétences de Siemens en sécurité avec la plate-forme Backstory de Chronicle, les collaborateurs comptent fournir aux industriels une visibilité unique sur leurs systèmes d’information (IT) et opérationnels (OT), pour détecter et traiter les cybermenaces.

Cette collaboration intervient dans un contexte où « les infrastructures critiques dépendent de plus en plus des technologies numériques » et où « les cyberattaques affectent le monde réel, avec un impact direct sur la population », constatent les deux partenaires. Une étude menée par Siemens et l’Institut Ponemon a d’ailleurs fait ressortir que 60 % des industriels de l’énergie souhaitaient tirer profit des technologies d’analyses de données mais que seulement 20 % les utilisaient pour sécuriser leur environnement opérationnel.

Siemens va ainsi proposer un service de gestion et de surveillance basé sur la plate-forme Backstory pour stocker et organiser dans le cloud les données issues des systèmes OT, afin de leur appliquer des traitements d’intelligence artificielle capables d’identifier des modèles de menace ou des anomalies de cybersécurité. Cette solution va cibler tous les environnements opérationnels des industries de l’énergie, de l’exploration à l’extraction de pétrole et de gaz, en passant par la génération et la fourniture d’électricité.

Dernière modification le vendredi, 07 juin 2019 17:12
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”